Camerounactuel

Religion : le pèlerinage à la Mecque reprend cette année. 4.300 camerounais attendus à La Mecque

Le ministre de l’Administration territoriale, Atanga Nji Paul, président de la Commission nationale du Hadj, a annoncé ce lundi matin la reprise du pèlerinage à la Mecque, après deux ans d’interruption du fait de la pandémie de Covid-19. C’était au cours d’une réunion à Yaoundé avec les encadreurs du Hadj.

Pour cette année, le pèlerinage connaît un réajustement des conditions de voyage et de séjour en Arabie Saoudite, pour s’arrimer au contexte sanitaire. Malgré une réduction du nombre de pèlerins au niveau mondial, le Cameroun s’en sort toutefois avec plus de 4300 personnes qui pourront rallier la terre sainte dès le 26 juin prochain, au départ de Yaoundé, Douala et Garoua.

L’Arabie saoudite a déclaré qu’elle autoriserait un million de personnes – de l’intérieur et de l’extérieur du royaume – à effectuer le Hajj cette année, contre seulement quelques milliers de pèlerins locaux au cours des deux dernières années.

En augmentant les chiffres, le ministère du Hajj et de la Omra du royaume a déclaré que le pèlerinage musulman annuel à La Mecque, le site le plus sacré de l’islam, ne serait autorisé qu’aux personnes entièrement vaccinées contre le Covid-19 et âgées de moins de 65 ans.

Modalités de participation au pèlerinage édictées ce 23 mai par le ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji, Président de la Commission Nationale du Hadj :

– être âgé de moins de 65 ans;
– vaccin anti-Covid19 obligatoire;
– test PCR obligatoire avant le voyage;
– avoir un certificat médical;
– 01 encadreur pour 44 pèlerins;
– 4 à 5 pèlerins par chambre d’hôtel en Arabie Saoudite.

Quotas des pèlerins:

Cameroun: 4300;
Afrique: 100 000;
Arabe Saoudite: 150 000 (15%);
Monde entier: 1 000 000;
Reste du monde: 750 000.

5e pilier de l’islam

Le hajj est le pèlerinage que font les musulmans aux lieux saints de la ville de La Mecque, en Arabie saoudite. C’est entre les 8 et 13 du mois lunaire de Dhou al-hijja, douzième mois de l’année musulmane, qu’a lieu le grand pèlerinage à La Mecque, qui constitue le cinquième pilier de l’islam.

Le mot « hâjj » (féminin « hâjja ») désigne toute personne qui a accompli ce pèlerinage. Il est alors accolé au nom de la personne, comme marque honorifique quand on s’adresse à elle. Al-Hajj est le titre de la sourate XXII du Coran.

Pratiqué depuis le VIIe siècle, le hajj rassemble de nos jours des millions de musulmans, dont certains effectuent uniquement le oumra.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles