fbpx

Cameroun Actuel

Poisson pourri : Sylvestre Ngouchingue dénonce un acharnement contre sa société Congelcam

Dans un récent développement, Sylvestre Ngouchingue, sénateur RDPC et président directeur général de Congelcam, a vivement réagi à la correspondance du ministre de la Santé, Manaouda Malachie. Cette lettre, datée du 24 août dernier, ordonnait à Congelcam de se soumettre à un contrôle sanitaire de ses installations, en particulier ses chambres froides.

Ngouchingue exprime sa surprise face à la démarche du ministre, qu’il perçoit comme un acharnement contre sa société. Selon lui, la communication choisie par le ministre cacherait un dessein inavoué. Il est important de noter que la correspondance de Manaouda Malachie a été rendue publique avant même d’être reçue par Congelcam.

Dans sa déclaration officielle, Manaouda Malachie a souligné les implications légales et sanitaires de la position de Congelcam. Cette prise de position découle d’une mission d’inspection et de contrôle réalisée précédemment par les équipes techniques du ministère de la Santé auprès de la RTC.

L’inspection a révélé des conditions de conservation insatisfaisantes pour les produits halieutiques importés par Congelcam. Cependant, Congelcam accuse la RTC d’avoir provoqué la détérioration de ses containers de poissons au Port de Douala en raison d’une alimentation électrique défaillante des chambres froides où ils étaient stockés.

Cette situation met en évidence un désaccord entre Congelcam et le ministère de la Santé concernant l’inspection des installations de l’entreprise. Il est essentiel que les deux parties trouvent un terrain d’entente afin d’assurer la sécurité alimentaire et la conformité aux normes sanitaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi