Camerounactuel

Lutte contre le coronavirus: le gouverneur de l’Adamaoua mise sur la prévention

Kildadi Taguiéké Boukar a effectué une tournée mardi, 7 avril dernier dans les marchés et agences de transport interurbain.

Après sa première descente sur le terrain le 18 mars dernier, le gouverneur de la région de l’Adamaoua, Kildadi Taguiéké Boukar a fait le point sur le respect des mesures de prévention préconisées par le gouvernement camerounais dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, mardi, 7 avril dernier. Les points de grand rassemblement de la ville de Ngaoun-déré ont particulièrement « retenu son attention le 7 avril dernier.

Le premier arrêt s’est effectué au petit marché. Ici, le gouverneur a pu apprécier les efforts fournis par certains commerçants. Ceux-ci ont installé à l’entrée de leurs boutiques soit des gels hydro alcooliques, soit des seaux d’eau équipés d’un robinet avec un morceau de savon. Au grand marché visité plus tard, la mesure de distanciation sociale d’un mètre entre chaque personne a encore du mal à être appliquée.

S’adressant aux usagers le gouverneur a une fois de plus insisté sur la sensibilisation, l’importance du respect de cette mesure et de quelques règles d’hygiène. « Les populations doivent porter des masques, se laver les mains, utiliser des gels hydro alcooliques. Ce sont des mesures d’hygiène simples et à la portée de tout un chacun », a-t-il rappelé.

Dans les agences de transport, les responsables n’ont pas encore compris le message. A l’arrivée du gouverneur et de son équipe sur les lieux, il a été constaté que les voyageurs assis sous les hangars ne respectent pas la distanciation sociale d’un mètre. En plus de cela, rares sont ceux qui possèdent un masque ou cache-nez.

Ici, les points d’eau sont inexistants pour se laver les mains. Cette fois encore, Kildadi Taguiéké Boukar a saisi cette opportunité pour expliquer les bienfaits de la prévention de cette pandémie dans la région. En revanche, à la gare-voyageurs, les consignes sont respectées.

Les employés en contact avec la clientèle portent des masques, les marques au sol indiquent aux clients la mesure de distanciation sociale d’un mètre, un dispositif est installé à l’extérieur pour que chaque usager se lave les mains avant d’accéder au bâtiment.

« Nous insistons sur les descentes car la ville de Ngaoundéré est un carrefour et si nous ne sommes pas à l’avant-garde de l’application des mesures préconisées par le gouvernement, je crois.que la pandémie va causer un désastre dans la région de l’Adamaoua », a conclu le gouverneur à l’issue de la tournée.

Source : Cameroon Tribune

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles