fbpx

Cameroun Actuel

L'Ukraine s'attend à une détérioration sur le front vers la mi-mai

La situation sur le front ukrainien va empirer autour de la mi-mai et début juin, qui sera une « période difficile », a prévenu lundi le chef du renseignement militaire ukrainien Kyrylo Boudanov, sur fond de craintes d’une nouvelle offensive russe.

La Russie, qui est à l’initiative depuis l’automne 2023, a revendiqué lundi la conquête d’un village de l’Est ukrainien situé non loin de Vougledar, localité à la jonction des fronts Est et Sud, dont elle cherche à s’emparer depuis deux ans.

« N’allons pas trop dans les détails, mais il y aura une période difficile, à la mi-mai et début juin », a prévenu M. Boudanov, interrogé sur l’état du front, dans une interview au service ukrainien de la BBC. L’armée russe « mène une opération complexe », a-t-il dit.

« Pas catastrophique »

« Nous pensons qu’une situation plutôt difficile nous attend dans un futur proche. Mais il faut comprendre que ce ne sera pas catastrophique », a estimé Kyrylo Boudanov.

« Armageddon ne se produira pas, contrairement à ce que beaucoup disent en ce moment. Mais il y aura des problèmes à partir de la mi-mai », a-t-il ajouté.

L’armée ukrainienne traverse une période délicate, confronté à une pénurie de nouvelles recrues et de munitions en raison de retards importants de livraisons d’aide occidentale, notamment américaine.

En face, les troupes russes, bien plus nombreuses et mieux armées, ne cessent de pousser à l’Est et revendiquent régulièrement la prise de petits villages dans le Donbass. En février, Moscou s’est emparé d’Avdiïvka, une ville forteresse, et vise désormais la cité stratégique de Tchassiv Iar.

Cette cité, perchée sur une hauteur, s’étend à moins de 30 kilomètres au sud-est de Kramatorsk, la principale ville de la région sous contrôle ukrainien, qui est un important noeud ferroviaire et logistique pour l’armée ukrainienne.

Offensive estivale?

Lundi, le ministère russe de la Défense a affirmé avoir « libéré » Novomykhaïlivka, à une trentaine de kilomètres de Donetsk.

Ce village est proche de Vougledar, une cité minière à la jonction des fronts Sud et Est. Début 2023, l’Ukraine était parvenue à y repousser un assaut de l’armée russe, infligeant des pertes humaines importantes.

Kiev craint désormais une offensive estivale russe encore plus puissante. Fin mars, le commandant des forces terrestres ukrainiennes Oleksandre Pavliouk avait jugé « possible » un tel scénario, impliquant un groupe de 100’000 soldats russes.

Le…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi