Camerounactuel

L’ONU signale une augmentation des cas de malnutrition aiguë sévère dans le nord-est du Nigeria

Le nombre de cas de malnutrition aiguë sévère admis dans les centres de traitement du nord-est du Nigeria a augmenté de plus de 30% au cours des sept premiers mois de 2022 par rapport à la même période de l’année dernière, ont annoncé mardi des humanitaires de l’ONU.

Selon le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA), la situation de la malnutrition se détériore rapidement. Avec la période de soudure agricole en cours, jusqu’à 4,1 millions de personnes pourraient faire face à de graves pénuries alimentaires dans le nord-est du Nigeria, tandis que 8,4 millions de personnes dans cette même partie du pays auront besoin d’une aide humanitaire en 2022.

Au premier trimestre 2022, l’OCHA et ses partenaires ont aidé 1,8 million de personnes dans le nord-est du Nigeria, a également indiqué le bureau, précisant que sur ce nombre, 1,3 million de personnes ont reçu une assistance en matière d’eau, d’assainissement et d’hygiène, et près de 50.000 ont bénéficié de services de lutte contre les violences sexistes.

L’OCHA a par ailleurs indiqué que cette aide a été fournie par 114 organisations des Nations Unies et non gouvernementales, qui ont travaillé dans des circonstances extrêmement difficiles au milieu d’un grave sous-financement.

« Sans financement immédiat, la situation pourrait se détériorer fortement au cours des prochaines semaines marquant le pic de la période de soudure », a averti le bureau. Le plan de réponse humanitaire 2022 d’1,1 milliard de dollars n’est à ce jour financé qu’à hauteur de 37 %.

Xinhua

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi