fbpx

Cameroun Actuel

Les « tops » et les « flops » de la Suisse au concours Eurovision

Avec son titre « The Code », l’artiste biennois Nemo fait figure de favori au 68e concours Eurovision de la chanson, dont la finale aura lieu dans deux semaines à Malmö. La Suisse a remporté la compétition à deux reprises, mais n’a souvent même pas atteint la finale.

C’est l’Argovienne Lys Assia (1924-2018) qui a remporté avec « Refrain » le premier concours Eurovision de la chanson, qui s’est déroulé à Lugano en 1956. Mais à l’époque, la concurrence était nettement moins importante, avec seulement sept pays participants.

La Suissesse a également représenté son pays lors des deux éditions suivantes. Elle s’est classée deuxième en 1958 aux Pays-Bas avec la chanson « Giorgio ». Elle voulait à nouveau se représenter en 2012, mais elle ne s’est pas imposée lors de la présélection. A sa place, le duo de frères Sinplus a représenté la Suisse à Bakou, mais n’a pas réussi à se qualifier pour la finale.

Lys Assia est à ce jour la seule Suissesse à avoir remporté le grand prix. La deuxième victoire suisse a été assurée par la Québécoise Céline Dion en 1988, avec le titre « Ne partez pas sans moi ». La Suisse a devancé l’Angleterre d’un point lors de la 33e édition du concours à Dublin. Les paroles de la chanson ont été écrites par la grande dame de la musique populaire suisse Nella Martinetti.

Période difficile dans les années 2010

Si tout s’est bien passé en 2019 avec la quatrième place du Bernois Luca Hänni et et en 2021 avec la troisième place du Fribourgeois Gjon’s Tears, la Suisse a connu une période de vaches maigres lors des années précédentes.

Entre 2007 et 2018, seuls la Bâloise Anna Rossinelli en 2011 et le Tessinois Sebalter en 2014 ont atteint la finale. Ils avaient respectivement terminé à la 25e et 13 place. En 2007, l’icône de l’eurodance DJ Bobo avait manqué la finale avec « Vampires Are Alive », malgré son statut de favori.

Ses successeurs, le Tessinois Paolo Meneguzzi en 2008, le groupe de rock bâlois Lovebugs en 2009 et le chanteur st-gallois Michael von der Heide en 2010 n’ont pas non plus réussi à se hisser en finale. Personne n’a réussi à briser la « malédiction » les années suivantes – et ce jusqu’en 2019.

La Suisse a touché le fond en 2004, lorsque Piero Esteriore a terminé dernier avec son titre « Celebrate », qui n’a pas obtenu le moindre point.

Abonnés fidèles

Comme Lys Assia, d’autres artistes ont participé à plusieurs reprises au concours…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi