Camerounactuel

Le sommet du G7 s’ouvre sur fond de manifestations

Le sommet du G7, d’une durée de trois jours, s’est ouvert dimanche à Garmisch-Partenkirchen, dans le sud de l’Allemagne, sur fond de manifestations, des centaines de personnes étant descendues dans les rues.

Des milliers d’autres manifestants ont également défilé à Munich, la capitale du Land de Bavière, un jour avant le sommet. Ils ont exigé que les pays du G7 assument leurs responsabilités et soient plus actifs dans la lutte contre le changement climatique et la faim dans le monde, entre autres.

Theresienwiese, le cœur de la manifestation à Munich, était rempli de manifestants venus de nombreuses régions d’Europe, brandissant des banderoles ainsi que des affiches et chantant des slogans contestataires. Au total, 15 ONG ont pris part aux activités de la journée.

Une importante présence policière a été constatée sur les lieux de manifestation. Environ 18.000 policiers ont été déployés autour de Munich et du site où a lieu le sommet.

Un dessin dans lequel une Terre déformée est incrustée dans la lettre G se distingue dans les affiches. Un membre d’une ONG a expliqué à Xinhua qu’il était destiné à transmettre le message selon lequel “le monde devient de plus en plus déformé et dysfonctionnel en raison de l’intervention des pays du G7”.

Viviane Raddatz, responsable de la division climat et énergie du WWF Allemagne, a déclaré qu’elle n’était “certainement pas satisfaite” du travail accompli jusqu’à présent par les pays du G7 en matière de protection du climat.

Elle a estimé qu’en tant que “vieux pays industrialisés ayant une longue histoire d’émissions (…) ils (les pays du G7) sont responsables de la cause de la crise climatique et ont donc la responsabilité de trouver des solutions applicables à l’échelle mondiale”.

Friederike Meister, directrice allemande de Global Citizen, une organisation qui lutte contre l’extrême pauvreté, a indiqué que “les grandes crises mondiales s’aggravent, mais l’argent des pays riches pour aider à la relance économique ne le reflète pas”.

“Le G7 doit maintenant donner la priorité aux investissements dans les pays les plus pauvres du monde”, a-t-elle poursuivi, ajoutant que “le G7 trimbale cette promesse vieille de plusieurs décennies sans vraiment la mettre en œuvre”.
S’adressant à Xinhua, Lisa Gätner, une résidente locale, s’est plainte des prix élevés et de l’inflation actuels, affirmant que “les gens ordinaires ont de moins en moins d’argent”.

Les pays du G7 devraient réduire leurs dépenses militaires et accroître leurs efforts pour lutter contre le changement climatique, a-t-elle affirmé.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi