fbpx

Cameroun Actuel

Le projet EolJorat Sud est finalisé et mis à l'enquête publique

Après avoir passé l’écueil du Tribunal fédéral en 2022, avec le rejet d’un recours, après un affinement sur les types d’éoliennes, les mesures de chantier et les mesures et compensations environnementales qui doivent les accompagner, les huit éoliennes du parc EolJorat Sud sont mises à l’enquête publique du 12 juin au 11 juillet prochain. Il s’agit de la dernière étape avant les travaux qui pourront démarrer dès l’obtention du permis de construire.

Situé dans le secteur du Chalet-à-Gobet, sur les hauts de Lausanne, le parc éolien EolJorat Sud est « un projet d’importance nationale qui contribuera à la sécurité de l’approvisionnement électrique hivernal », rappelle mercredi la Ville de Lausanne dans un communiqué. Ses huit éoliennes seront implantées entre Cugy et Montpreveyres.

Afin de présenter « ce projet essentiel pour la transition énergétique », la société SI-REN SA et la Ville de Lausanne, par ses Services industriels, vont organiser deux soirées d’information publiques, les 19 et 24 juin prochain, indique la Municipalité.

Le futur parc fournira entre 55 et 70 GWh/an d’électricité 100% renouvelable et locale, soit l’équivalent de la consommation annuelle de 22’000 à 28’000 ménages (à 2500 kWh/an). L’éolien produisant les 2/3 de son énergie durant la saison froide, période pendant laquelle les besoins en électricité sont les plus importants, son développement est essentiel pour la transition énergétique, souligne la Ville.

Arrêt 20 jours par année

Les mesures environnementales et de compensation prévues dans le cadre de la construction de ce parc concernent notamment l’arrêt total des pales 20 jours par an pour permettre la migration des oiseaux, de la renaturation d’un cours d’eau, de la pause de nichoirs ou encore du soutien au Parc naturel du Jorat pour des mesures de biodiversité, expliquent les Services industriels (SiL).

« Il était essentiel de permettre une cohabitation exemplaire entre le parc éolien et les bois du Jorat avec leur biodiversité florissante. Grâce à une pesée d’intérêts intelligente entre production d’énergie et protection de la biodiversité, le dossier mis à l’enquête atteint cet objectif », relève Xavier Company, municipal lausannois et directeur des SiL, cité dans le communiqué.

Pour rappel, le Tribunal fédéral avait rejeté en mars 2022 le recours de la commune de Cugy (VD) et de onze particuliers contre le plan partiel d’affectation relatif à EolJorat…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi