Camerounactuel

Le Cameroun enregistre une baisse des violences basées sur le genre

La prévalence des différentes formes de violences basées sur le genre a été en baisse au Cameroun entre 2004 et 2011, selon une note publiée jeudi par l’Institut national de la statistique du Cameroun (INS).

Quelle que soit la forme de violence, les femmes sont nettement plus affectées que les hommes, 13% d’entre elles ayant été victimes de violences sexuelles à un moment quelconque de leur vie et 5% au cours des 12 derniers mois de la période de l’enquête, que ce soit en milieu urbain ou rural.

Pour environ 64% des cas, le conjoint actuel est l’auteur de la violence physique et dans 21% des cas, c’est l’ancien mari/partenaire qui en est responsable.

Les femmes enceintes ne sont pas épargnées des violences physiques, a précisé l’INS, puisque 7% d’entre elles en sont victimes au cours des 12 derniers mois, la prévalence baissant de moitié en 2018 par rapport à 2011 où elle était estimée à 14%.

S’agissant du mariage précoce, l’enquête de l’INS montre que le pourcentage de filles qui se marient précocement est passé de 20% en 2004 à 12% en 2018.

Par ailleurs, les femmes sont de moins en moins autonomes en matière d’utilisation de l’argent qu’elles gagnent, le pourcentage de celles participant à la prise de décision sur l’utilisation de leurs propres revenus ayant été en baisse de 14 points en 2018 par rapport à 2011 où il était de 68%, selon la même source.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien

Les plus lus

Lire aussi