fbpx

Cameroun Actuel

L'amphithéâtre de Nyon à l'honneur d'une nouvelle exposition

Le Musée romain de Nyon dévoile vendredi une nouvelle exposition consacrée à l’un des principaux monuments antiques de la ville: son amphithéâtre. A voir jusqu’au 11 janvier 2026 et accompagnée de nombreux événements, elle vise à répondre aux questions soulevées depuis la découverte de l’édifice en 1996.

Intitulée « Amphithéâtre ? », l’exposition interroge sa construction, sa localisation, son âge et son ensevelissement, sa fonction, ou encore la place des animaux, des gladiateurs et des femmes dans l’arène. Une sélection de blocs, inscriptions, monnaies et petits objets trouvés sur le site sont également présentés. Evolutive, l’exposition reviendra aussi, courant 2025, sur les enjeux de la conservation du monument et de sa valorisation.

« La Ville de Nyon souhaite tout autant exposer la richesse de ce patrimoine inestimable que présenter les coulisses et les enjeux d’un chantier à venir (ndlr: de valorisation) qui sera exceptionnel », indique Alexandre Démétriadès, municipal nyonnais chargé de la culture, cité dans un communiqué.

En lien avec l’exposition, plusieurs rendez-vous sont proposés au public: des visites commentées du musée et de l’amphithéâtre, des conférences suivies d’un brunch, des « apéros-archéo », une exposition photographique dans l’espace urbain (10 décembre 2024 – 21 janvier 2025), ainsi que des ateliers et anniversaires thématiques pour les enfants.

De plus, le Musée romain organise cette année les Journées romaines et Journées vaudoises d’archéologie sur le thème des jeux antiques, dans l’arène notamment (Spectaculum ! 8-9 juin 2024). L’exposition servira aussi de décor à des concerts proposés dans le cadre de la Fête de la musique de Nyon (22 juin 2024), comme à des projections de péplums (courant 2025).

Rare édifice

L’amphithéâtre de Nyon est le seul édifice de ce type dans le bassin lémanique. Ses dimensions, 50 mètres dans son grand axe et 36 mètres dans son petit axe, le placent au milieu des édifices suisses de même nature, derrière ceux de Windisch (AG) et d’Avenches (VD) et devant ceux d’Augst-Sichelengraben (BL) et de Martigny (VS).

Sa date de construction n’est pas connue avec précision, sinon par quelques indices comme une inscription en l’honneur de l’empereur Trajan. Après son abandon comme lieu de spectacles à la fin de l’époque romaine, probablement au début du 4e siècle, le site sert de carrière, avant d’être totalement comblé par des remblais…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi