fbpx

Cameroun Actuel

La convocation de l’AG Extraordinaire de la FECAFOOT suscite des inquiétudes quant à la vacance du poste de Président

L’annonce de la convocation de l’Assemblée Générale Extraordinaire de la FECAFOOT, prévue pour le 10 octobre 2023 au Centre d’Excellence de la CAF à Mbankomo, a suscité de vives inquiétudes quant à la question de la vacance du poste de Président. Cette réunion exceptionnelle a été convoquée par le président de la FECAFOOT à la suite du Comité Exécutif du 11 septembre dernier à Garoua.

La Ligue de Football Professionnel du Cameroun (LFPC) et le Dragon Club de Yaoundé ont exprimé leur intention d’aborder la question de la vacance au poste de Président de la FECAFOOT lors de cette réunion extraordinaire. Dans une correspondance conjointe adressée au Secrétaire Général de la FECAFOOT, la LFPC (membre de la FECAFOOT) et le Dragon de Yaoundé (club professionnel membre de l’Assemblée Générale de la Fédération) ont demandé que soit inscrit à l’ordre du jour un point intitulé : « Examen de la situation de la Vacance au poste de Président de la FECAFOOT… », conformément aux statuts de la FECAFOOT et à la dernière sentence du TAS.

Le principal objectif de cette réunion extraordinaire est de renouveler la confiance envers le Président actuel, Samuel Eto’o Fils, qui est actuellement impliqué dans des affaires judiciaires complexes. Cependant, cette convocation a soulevé des inquiétudes en raison des modifications récentes apportées aux Statuts de la FECAFOOT.

En effet, les récentes modifications des Statuts de la Fécafoot, datant du 23 mai 2023, ont éliminé toute référence à la perte de qualité en cas de condamnation en cours de mandat. Désormais, aucun officiel ne sera inquiété, quel que soit le délit commis. Ces changements ont engendré des débats passionnés sur l’éthique et la transparence du processus électoral au sein de la Fécafoot.

Malgré les contestations, les membres de l’instance appellent à renouveler leur confiance envers Samuel Eto’o Fils. Le Comité Exécutif de la Fécafoot souhaite s’opposer à la recommandation du Tribunal Arbitral du Sport, qui demande la constatation de la vacance de la Présidence. Cette décision continue de susciter des débats et aura des répercussions sur l’avenir du football camerounais, attirant l’attention des observateurs sportifs et des passionnés de football.

Alors que l’ordre du jour de cette réunion extraordinaire n’a pas encore été communiqué, il est crucial de souligner que les modifications récentes apportées aux Statuts de la Fécafoot ont suscité des inquiétudes quant à la protection du Président et à l’indépendance de l’instance. Les changements autorisant un Président condamné en cours de mandat et incarcéré à rester en poste jusqu’à la fin de son mandat soulèvent des questions sur l’intégrité et la crédibilité de la FECAFOOT.

Cette Assemblée Générale Extraordinaire, qui se tiendra le 10 octobre prochain, pourrait potentiellement confirmer Samuel Eto’o à la tête de la Fécafoot. Toutefois, cette décision continuera de susciter des débats et aura des répercussions sur l’avenir du football camerounais. Il est essentiel que les observateurs sportifs et les passionnés de football suivent de près l’évolution de cette situation, car elle pourrait avoir des conséquences durables sur le paysage footballistique du Cameroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi