Camerounactuel

Infrastructures routières : 192,12 km de route à construire en 2022

Cette ambition des pouvoirs publics s’inscrit dans le cadre du Planut et s’inscrit dans le calendrier de réalisation de l’exercice 2022 du ministère des Travaux publics.

Il y a une semaine, le ministère des Travaux publics tenait sa conférence annuelle des services centraux, élargie aux services déconcentrés sous la coordination du chef de ce département ministériel Emmanuel Nganou Djoumessi.

L’objectif de ces travaux étaient de réunir les responsables des services centraux, des services déconcentrés et ceux des organismes sous tutelle afin de dresser le bilan de l’année 2021, identifier les insuffisances de cet exercice, arrêter de meilleures approches pour relever les principaux défis et contraintes répertoriées dans l’exercice des prestations de l’exercice 2022. Pour cette année, le ministère des Travaux publics inscrit plusieurs points dans sa feuille de route.

Il s’agit entre autres de la construction de 492,22km linéaire de routes ; la construction de 193,12km de routes dans le cadre du Planut entendu Plan d’Urgence Triennal pour l’Accélération de la Croissance Économique ; la réalisation de 158,92ml de structures d’ingénierie de grande portée ; la réhabilitation de 171,5 km de routes goudronnées ; 709km de routes goudronnées devront être entretenues, de même que 638 de routes en terre et enfin 840 ml de structures d’ingénierie de grande portée devront être réhabiliter.

Tous ces projets devront se réaliser avec l’enveloppe budgétaire de ce département ministériel qui se chiffre pour l’exercice 2022 à 527,065 milliards de F. Dont 468,428 milliards attribués à l’investissement et 58,637 milliards pour le fonctionnement. Il est aussi prévu que 45 milliards soit mis de côté pour le Fonds routier.

Investissements du Planut

Le Plan d’urgence triennal pour l’accélération de la croissance économique (Planut), avait été décidé pour se tenir sur la période 2015-2017, avec une enveloppe dédiée de 925 milliards de F. Les investissements qui devraient être faits à cet effet concernent les secteurs tels que : l’aménagement urbain, l’habitat, la santé, l’agriculture, l’élevage, les infrastructures routières, l’eau, l’énergie et la sécurité.

Au cours de son passage devant les députés de l’Assemblée nationale le 26 novembre 2021 pour présenter le Programme économique, financier, social et culturel du gouvernement pour l’exercice 2022, le Premier ministre Joseph Dion Ngute a marqué un arrêt sur la réalisation du Planut à date.

Dans sa composante « infrastructures routières », le chef du gouvernement indiquait qu’« à ce jour, 21 marchés ont été attribués, pour un montant total de 343 674 646 310 F. Certains projets enregistrent des avancées significatives », a-t-il confié.

Les avancées signalées ici concernent plusieurs linéaires routiers. Dont la route Maroua-Bogo dont la phase rase campagne a été inaugurée le 24 août 2021, par le ministère des Travaux publics ; la route Mandjou-Akokan dont les travaux étaient à 82,4% au mois de mars ; Bonepoupa-Yabassi, Akokan-Batouri.

Le Messager

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien

Les plus lus

Lire aussi