Cameroun Actuel

Huit Etats membres perdent leur droit de vote à l’ONU pour cause de cotisations impayées

L’Iran et le Venezuela font partie des huit pays dont le droit de vote aux Nations Unies a été révoqué en raison de cotisations impayées, a indiqué mercredi une porte-parole de l’ONU.

Dans sa lettre à l’Assemblée générale de mardi, le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a expliqué qu’un total de 11 pays sont en retard dans leurs paiements, a dit Paulina Kubiak, porte-parole d’Abdulla Shahid, président de la 76e session de l’Assemblée générale de l’ONU, lors du point de presse quotidien.

Conformément à l’article 19 de la Charte des Nations Unies, un Etat membre en retard dans le paiement de ses cotisations d’un montant égal ou supérieur aux contributions dues au titre des deux années précédentes peut perdre son droit de vote à l’Assemblée générale.

Une exception est autorisée si l’Etat membre peut démontrer que des « conditions indépendantes de sa volonté » ont contribué à cette incapacité de paiement. Le chef de l’ONU a indiqué dans sa lettre que ce sera le cas pour les Comores, Sao Tomé-et-Principe et la Somalie en 2022.

L’Iran, le Soudan, le Venezuela, Antigua-et-Barbuda, le Congo, la Guinée, la Papouasie-Nouvelle-Guinée et Vanuatu sont les huit pays qui n’ont plus le droit de vote, selon la lettre du chef de l’ONU obtenue par Xinhua.

Pour que chacun d’entre eux puisse récupérer son droit de vote, M. Guterres a indiqué le montant minimum qu’ils doivent payer. Par exemple, l’Iran doit payer 18,4 millions de dollars américains et le Venezuela 39,8 millions de dollars.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles à la Une

Bon à savoir !

Lire aussi