fbpx

Cameroun Actuel

Guterres défend « une économie mondiale » face aux blocs rivaux

Des bombardements israéliens meurtriers ont visé mercredi plusieurs secteurs de la bande de Gaza. Cela pendant que les Etats-Unis redoublent d’efforts pour imposer un accord de cessez-le-feu entre Israël et le Hamas palestinien, après plus de huit mois de guerre.

Le secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken, poursuit au Qatar sa tournée dans la région pendant que les pays médiateurs examinent la réponse du Hamas à un plan prévoyant un cessez-le-feu dans le territoire palestinien, ainsi que la libération d’otages et de prisonniers palestiniens.

Le mouvement islamiste palestinien a annoncé mardi avoir donné sa réponse aux médiateurs du Qatar et de l’Egypte, appelant à un « arrêt total de l’agression » à Gaza.

Ce plan en trois phases avait été annoncé le 31 mai par le président américain Joe Biden, qui l’avait alors présenté comme une proposition israélienne.

Mais Israël ne s’est pas prononcé officiellement sur sa position et poursuit sans répit son offensive, lancée le 7 octobre sur la bande de Gaza en riposte à l’attaque menée par le Hamas sur son sol.

Pluie de roquettes

La guerre à Gaza a aussi entraîné une flambée de violences en Cisjordanie occupée, où six Palestiniens ont été tués mardi, et à la frontière nord d’Israël avec le Liban, où les échanges de tirs sont quotidiens entre l’armée israélienne et le Hezbollah libanais, allié du Hamas.

L’armée a annoncé qu’environ 160 roquettes avaient été tirées du Liban sur Israël mercredi matin, après qu’une frappe israélienne a tué un important commandant du Hezbollah la veille dans le sud du Liban.

Le mouvement islamiste libanais a revendiqué les tirs de plusieurs « dizaines de Katioucha » ainsi que de missiles guidés.

Nouveaux morts à Gaza

Pendant ce temps, des bombardements ont visé la bande de Gaza, assiégée par Israël. Dans le nord, sept personnes ont été tuées dans une maison bombardée dans l’est de la ville de Gaza, selon un médecin.

Plusieurs bombes, selon un correspondant de l’AFP, ont visé le centre du territoire, où l’armée israélienne a dit avoir « achevé une opération » dans l’est de Deir al-Balah et l’est d’al-Boureij.

A Rafah, dans le sud, un enfant a été tué dans le bombardement d’une maison, a indiqué un médecin de l’hôpital Nasser. Des témoins ont signalé des tirs d’artillerie dans la partie est de la ville de Khan Younès.

« Crimes contre l’humanité »

Mercredi, une…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi