fbpx

Cameroun Actuel

GE: F. Fischer a utilisé des ressources publiques pour sa campagne

Le Musée de Carouge présente, dès le 13 juin, une exposition consacrée au reporter-photographe Marcel Bolomey (1905-2003). Cet enfant de la Cité sarde a immortalisé les moments historiques de la première moitié du 20e siècle. A voir jusqu’au 4 août.

L’exposition a été conçue avec le soutien de la Fondation suisse pour la photographie à Winthertour (ZH), qui conserve une partie des négatifs de Marcel Bolomey et lui avait consacré sa première exposition en Suisse en 2022. Elle dévoile les facettes personnelles et professionnelles de sa vie, mettant en lumière l’homme derrière l’objectif.

Cet enfant illégitime a été élevé à Carouge par sa grand-mère, vannière de la communauté yéniche. Il a 13 ans lorsqu’elle décède et est placé dans une ferme. Conscient que son destin est ailleurs, il s’enfuit et entame son voyage vers la liberté. Il débute alors la photographie.

Photographe officiel

Dans les années 1930 et 1940, Marcel Bolomey est actif à Genève, photographiant des événements politiques et des célébrités. Il est le premier à photographier Mussolini mort avec sa compagne Clara Petacci en Italie, avant d’aller à Paris pendant la capitulation de l’Allemagne. Il photographie également des personnalités comme Édith Piaf, Ella Maillart et Winston Churchill.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il immortalise aussi la vie en temps de guerre, avant de devenir le premier photographe officiel des Nations Unies. En 1947, il émigre aux États-Unis, où il se naturalise en 1955 et anglicise son nom en « Bolomet ». Ne parvenant pas à intégrer le puissant cartel des photographes et cinéastes américains, il enseigne de français et d’histoire à l’université.

Volet lémanique

En parallèle à cette exposition au Musée de Carouge, les Bains des Pâquis présentent du 1er juin au 15 juillet un autre volet du travail de Marcel Bolomey. « Le lac dans l’objectif d’un Carougeois » retrace une partie plus personnelle, artistique et locale de son oeuvre photographique, mettant en lumière sa relation avec le Léman.

www.carouge.ch/musee

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi