Camerounactuel

Ebolowa : environ 105 detenus bénéficieront de la grâce présidentielle

Hier, en mi-journée, les responsables de la prison centrale faisaient encore une évaluation des dossiers des détenus.

« Libérable ». Telle une sentence finale, la mention était portée sur un certain nombre de dossiers de pensionnaires de la prison centrale d’Ebolowa.

Dans un des bâtiments de la maison d’arrêt, toute une commission, mise sur pied à cet effet, faisait le travail technique préalable de recensement de tous les condamnés définitifs potentiellement bénéficiaires du décret du président de la République, signé le 15 avril dernier, portant commutation et remise de peines.

Sous la supervision directe du régisseur Patrick Serge Mbita, l’organe technique était ainsi à pied d’œuvre. Et, comme il va le préciser, ce sont les conclusions de ces travaux qui vont être soumis à l’examen de la Commission statutaire créée, à cet effet, par le ministre d’Etat, ministre de la Justice, Garde des Sceaux.

« Nous dressons un état qui ressort la liste des bénéficiaires de commutation et celle de remise de peines à ceux de nos pensionnaires définitivement condamnés », affirme Patrick Serge Mbita qui précise : « Nous le faisons en fonction du quantum défini par le décret présidentiel ». Car, tous les condamnés ne bénéficient pas de la même remise.

Tout est question du type de condamnation. Et dans cet exercice, les membres de l’organe technique spécifient « les libérables d’office » et «. ceux qui verront leurs peines diminuée », mais resteront donc en prison.

Ainsi, au niveau de la prison centrale d’Ebolowa, l’on indique, attendant l’évaluation définitive, que 105 bénéficiaires potentiels sur les 155 condamnés définitifs que compte le pénitencier sont libérables. Parmi les 105 détenus concernés, une cinquantaine de jeunes, femmes et hommes, définitivement condamnés et ayant purgé leurs peines, vont ainsi recouvrer d’office la liberté.

Source: Cameroon Tribune

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles