fbpx

Cameroun Actuel

Des gendarmes sans mandat d’arrêt prennent d’assaut la résidence de CY International

CY International

Dimanche soir, des gendarmes ont fait irruption dans la résidence de l’humoriste camerounais CY International, sans mandat d’arrêt préalable, sur plainte du président du Festival international du film du Cameroun, Agbor Gilbert.

CY International, connu pour sa campagne « 80/20 » visant à promouvoir les contenus camerounais, a été appréhendé suite à des propos tenus à l’encontre de l’acteur nigérian Alex Ekubo, en visite au Cameroun. Pourtant, ces déclarations ne semblent plus disponibles sur ses plateformes en ligne.

Selon une source proche du président du CAMIFF, cette arrestation fait suite à des « discours de haine et des sorties xénophobes », en référence aux commentaires présumés de CY International.

Cette intervention musclée des autorités est survenue un jour après l’anniversaire de l’humoriste, Tayong Cyprian, mieux connu sous le nom de CY International. Cependant, son équipe a dénoncé l’absence de mandat d’arrêt, suspectant une collusion entre les gendarmes et Agbor pour contrecarrer sa campagne 80/20.

Bien que le président du CAMIFF ait officiellement déposé une plainte, il reste flou quant à l’existence d’un mandat d’arrêt. De son côté, le prince Mykel Inobi, une figure clé du CAMIFF, a réagi à l’arrestation sur les réseaux sociaux, dénonçant toute approche xénophobe visant à étouffer la créativité locale.

Cette affaire soulève des questions sur les libertés d’expression et la légalité des actions des forces de l’ordre, alimentant ainsi les débats autour de la censure et des tensions intercommunautaires dans l’industrie du divertissement au Cameroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi