Camerounactuel

« Depuis la classe du CE1, mon père me viole » : le témoignage déchirant d’une jeune fille abusée par son géniteur

La scène abjecte s’est déroulée au village Nkol-Adjap situé dans l’arrondissement de Sa’a. En plus de passer régulièrement à tabac sa femme de six enfants, le géniteur muée en monstre a abusé de ses pauvres gamines.

Scabreux ! Odieux ! Ignominieux ! Les épithètes se succèdent pour décrire cette affaire qui fait les gorges chaudes à Nkol-Adjap. Sa bouche édentée et son visage tuméfié témoigne des violences conjugales reçues pendant près de 17 ans tout en gardant le silence.

Considérant ce silence comme un signe de faiblesse, son conjoint a décidé de violer ses deux filles qui ont respectivement 10 ans et 12 ans chacune. Etant au courant que ces enfants sont régulièrement violées par leur géniteur, le fils ainé de la femme a convoque une réunion familiale, et les affligées sont passées aux aveux.

« Depuis la classe du CEI, mon père me viole et sous peine de subir ses menaces, j’ai préféré garder mon calme » , confie-t-elle. Tous sous le choc, la benjamine de 10 ans, dévoile être une victime de plus.

« La première fois je fessais le ménage dans la chambre et il m’a arrêté par force malheureusement on était juste deux à la maison, la seconde fois, c’était dans une plantation » , explique-t-elle à chaude larmes.

Sévices corporels sous le choc, la dame a pris la résolution de porter plainte contre lui au commissariat de sécurité de Sa’a afin qu’il réponde de ses actes. Avec 6 enfants donc un en gestation, le mari continue à faire subir des sévices corporels à la dame de 39 ans. tout en feignant d’ignorer la plainte déposée au commissariat.

« Certains diront pourquoi ne pas partir ? Mais je peux vous rassurer que je subis tout ce calvaire par amour pour mes enfants et je me dis qu’il pourra prendre conscience de ces erreurs un jour. Hélas! », confie la dame toute malheureuse.

Voyant la situation s’envenimer, les forces de maintien de l’ordre ont décidé de mettre la main sur le présumé coupable avant de continuer les investigations sur cette affaire rocambolesque. Actuellement, les examens médicaux confirment effectivement que les deux filles ont bel et bien perdu leur virginité.

Cameroun Web

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi