fbpx

Cameroun Actuel

Crise au PCRN : Robert Kona défie la justice et expulse Cabral Libii

Robert Kona

La faction anti-Cabral Libii du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale (PCRN) a bravé une décision du Tribunal de Première Instance de Maroua en organisant un Congrès Extraordinaire à Guidiguis, dans la Division de Mayo-Kani de la Région de l’Extrême-Nord. Cet événement controversé, survenu le samedi 1er juin, a été marqué par des développements politiques majeurs.

Sous la direction de l’un des fondateurs du PCRN, Robert Kona, le congrès a abouti à l’expulsion de l’Honorable Cabral Libii et de 20 autres membres du parti. Cette décision fait suite à une série de tensions internes exacerbées par des litiges judiciaires en cours.

Le Congrès a également été le théâtre d’une déclaration de soutien au Président Paul Biya en tant que candidat pour l’élection présidentielle de 2025, un geste qui souligne le virage politique radical de la faction Kona.

Ces développements surviennent malgré une décision du Tribunal de Maroua du 23 mai dernier qui avait interdit le congrès initialement prévu du 25 au 26 mai, en attendant une décision du Tribunal de Kaele sur une affaire que Kona avait portée devant les tribunaux depuis décembre 2023.

Robert Kona, jusqu’alors relativement éloigné de la scène politique, avait émergé fin 2023 pour contester le leadership de Cabral Libii au sein du PCRN, en contestant la validité du Congrès de mai 2019 qui avait porté Libii à la tête du parti.

Expulsion de Cabral Libii et soutien à Paul Biya

Après l’échec de son congrès initial en mai, Robert Kona a surpris en organisant la réunion de Guidiguis le 1er juin, où il a publiquement exprimé son soutien à Paul Biya pour l’élection présidentielle de 2025. Dans une vidéo diffusée lors de la réunion, Kona a déclaré : « Le Président de la République, Son Excellence Paul Biya, Président National du RDPC, est notre candidat naturel… nous l’encourageons à se présenter à nouveau en 2025 ».

Il a également affirmé que le PCRN sous son contrôle se mobiliserait pour assurer la victoire de Paul Biya, citant l’histoire politique et les racines nordistes de Biya comme raisons de son soutien indéfectible.

Défis et perspectives

La crise au sein du PCRN continue de polariser l’opinion publique et de diviser les membres du parti. Tandis que Kona consolide son emprise sur le PCRN avec des nominations clés au sein de l’exécutif, Cabral Libii et ses partisans se préparent activement pour les élections de 2025, cherchant à mobiliser un large soutien à travers le Cameroun et à l’étranger.

La suite des événements dépendra des décisions judiciaires à venir et de la manière dont les différentes factions du PCRN navigueront les défis internes et externes qui façonnent le paysage politique camerounais.

Cette saga politique, qui mêle luttes de pouvoir, tensions judiciaires et ambitions électorales, promet de continuer à captiver l’attention du public et à influencer le cours des événements politiques à venir au Cameroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi