Camerounactuel

Cameroun-nécrologie : décès brutal du journaliste Jean Pierre Amana

L’homme de média est mort  le 29 avril, 2020 fauché par un camion devant l’ambassade de France au Cameroun aux environs de 19 heures.

Le corps des journalistes du Cameroun pleure l’un des leurs. Jean Pierre Amana a trouvé la mort dans un accident de circulation le 29 avril 2020, non loin de l’ambassade de France à Yaoundé. Un bolide a eu raison du journaliste de talent dans le coup de 19heures.

Il nous revient qu’il a rendu l’âme sur le champ et que le conducteur a pris la fuite devant le corps agonisant de Jean Pierre Amana. La faucheuse vient ainsi mettre fin aux jours d’un témoin d’un homme de média dont la bravoure lui a valu d’être sollicité à des degrés divers. Le regretté a exercé dans plusieurs journaux où il a marqué par la qualité de son travail.

Jean Pierre Amana

Journaliste au style rodé, il a exercé au journal l’Action du comité central du parti au pouvoir (Rdpc). Ce dernier a aussi eu un brillant passage au journal Aurore Plus. Il a été consultant permanent à Royal FM avant de s’engager à Voice radio. Il officiait actuellement  pour l’hebdomadaire  Essingan.

« C’était un journaliste très talentueux qui avait une belle plume. Ses chroniques et autres analyses étaient toujours de qualité », a reconnu Guy Zogo, journaliste à Équinoxe Télévision, ancien collègue de Jean Pierre Amana au journal l’Action. Son ancien collaborateur souligne qu’il était un personnage à la grande gueule, et surtout connu pour ses excès. « Mais ça reste un  bon journaliste qui aurait pu apporter à la jeune génération », assure-t-il avec regret. On ne le dira pas assez ; un journaliste ne meurt pas, il vit à travers ses reportages.

 

 

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles