Camerounactuel

Cameroun – Dr Manaouda Malachie : « il y a des aménagements à faire pour enterrer dignement les victimes de Covid-19 »

Le ministre de la Santé publique pense que le moment est venu d’accompagner les personnes emportées par le coronavirus dans le respect des règles à déterminer.

La ville de Douala a abrité du 30 mars au 1 er avril et du 2 au 6 avril respectivement les ateliers sur la Revue après-action (Raa) de la couverture sanitaire de la Can TotalËnergies 2021 et la Revue intra-action (Ria) de la stratégie nationale de réponse au COVID- 19. Que peut-on en retenir ?

Je pense que l’activité que nous venons de clôturer (le 6 avril 2022), est importante. C’est une activité délicate, puisqu’elle détermine notre action pour l’avenir. En réalité, nous sommes venus regarder ce que nous appelons la Revue après-action dans le cadre de la couverture sanitaire de la Can TotalEnergies 2021, pour voir ce qui a marché et ce qui n’a pas marché.

Il s’est aussi agi d’identifier les bonnes pratiques à partager avec les autres. On a aussi examiné les faiblesses qu’il faudra combler au cas où il y a d’autres événements du genre à couvrir. C’est donc une activité qui vient renforcer notre action future.

Et parlant de la stratégie nationale de réponse au COVID-19…

C’est la même chose que nous avons faite. Nous l’avons fait en février 2021, nous le faisons aujourd’hui pour déterminer, adapter et réorienter les actions futures. C’est une autre activité déterminante pour l’avenir. Nous avons relevé beaucoup de bonnes pratiques qu’il faudra documenter pour mettre à l’actif du Cameroun, sur la scène internationale, le fait que notre pays est le premier à avoir organisé une compétition sportive d’envergure avec des spectateurs en contexte COVID-19. Nous pensons avoir un ensemble de bonnes pratiques que nous pourrions communiquer aux autres, à ceux qui s’apprêtent à organiser une compétition sportive.

Il y a certainement des points qui inspirent des réajustements…

Je comprends que vous voulez plutôt qu’on évoque les faiblesses que de voir les bonnes pratiques. Je veux vous en donner quelques-unes comme la remontée des données. Sur ce plan, nous avons noté quelques faiblesses. Nous allons donc restructurer les organes de remontée de données sur l’ensemble de notre riposte en 2022.

Nous avons aussi, pour la gestion des corps des personnes décédées de COVID-19, quelques aménagements à faire pour permettre à chacune des familles, déjà douloureusement impactées, de pouvoir dignement enterrer un membre décédé. Nous avons quelques activités de communication à faire.

Nous avons eu quelques difficultés de mise à disposition de ressources que nous devons également corriger. Parce que nous disons qu’un plan de riposte, c’est une incidence financière et une mise à disposition certainement des ressources pour pouvoir couvrir ce plan. Nous allons pouvoir corriger ces faiblesses pour la suite de notre riposte.

Mutations

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles