fbpx

Cameroun Actuel

Cabral Libii appelle à l’inscription sur les listes électorales en vue des élections de 2025

Cabral Libii

Cabral Libii, député du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale (PCRN) et président national de cette formation politique, a lancé un appel pressant à ses compatriotes pour s’inscrire sur les listes électorales. Dans une récente publication sur les réseaux sociaux, il a souligné l’importance cruciale de cette démarche.

« Mes chers compatriotes, il me paraît important de vous rappeler que les inscriptions sur les listes électorales s’achèvent dans 75 jours (le 31 août 2024) », a-t-il écrit. « Il faut surtout rappeler à l’attention de tous que les élections législatives et municipales se tiendront en février 2025. Donc le corps électoral sera convoqué en novembre 2024. Ceux qui ne se seront pas inscrits avant le 31 août 2024, ne pourront ni voter, ni candidater en février 2025. »

Cabral Libii a insisté sur l’importance de cette période électorale, notant que des élections en saison sèche favorisent une forte participation populaire et une meilleure surveillance citoyenne des urnes. « Le peuple peut faire basculer le pouvoir dès février 2025 en donnant la majorité des sièges de l’Assemblée Nationale à l’opposition. Croyez-moi, entre mars et octobre 2025, avec une majorité de Députés de l’opposition, des réformes décisives peuvent être faites. »

Il a également mis en garde contre une focalisation prématurée sur l’élection présidentielle, qu’il considère comme une diversion politiquement contre-productive. « Réveillons-nous ! Unissons-nous », a-t-il lancé.

Cette déclaration intervient dans un contexte où plusieurs sources évoquent une possible prorogation des mandats des maires et des députés lors de la deuxième session parlementaire en cours. Bien que cette information ne soit pas confirmée, elle reflète une stratégie potentielle de test d’opinion, particulièrement en raison de la pratique de prorogation des mandats au Cameroun depuis la révision constitutionnelle du 14 avril 2008.

En effet, les dernières élections législatives et municipales ont déjà été marquées par des prorogations successives des mandats. La Constitution camerounaise, via l’article 15 (nouveau) de la Loi N°008/001 du 14 avril 2008, permet cette mesure en cas de crise grave ou de circonstances exceptionnelles, après consultation des autorités compétentes.

Alors que le pays se prépare pour le triple scrutin présidentiel, législatif et municipal de 2025, Cabral Libii appelle à une mobilisation citoyenne pour garantir la représentativité et l’intégrité du processus électoral.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi