Camerounactuel

Algérie-Sierra Leone : mauvais départ pour le champion en titre

L’Algérie a été tenue en échec par la Sierra Leone (0-0) ce mardi 11 janvier 2022, lors de son premier match de la Coupe d’Afrique des Nations (Can) Cameroun 2021.

Très attendue, l’armada offensive algérienne est restée muette face à la Sierra Leone. La faute à un Mohamed Kamara en pleine forme.

En effet, le portier sierra- léonais a écœuré les attaquants algériens, avec ses multiples arrêts. Illustration à la 52e minute, lorsqu’il stoppe s’en prend par deux fois pour stopper une frappe à bout portant de Yacine Brahimi, évitant de justesse de se faire lober par le ballon qui rebondit juste devant lui. 8 minutes plus tard, il capte facilement un autre tir du même Brahimi, placé droit sur lui. A la 67e, il coupe un centre tendu de Youcef Belaïli, devant des joueurs algériens et sierra-léonais.

Aux arrêts de jeu (90e+1), le sociétaire d’East End Lions FC (club sierra-léonais) se montre une fois de plus infranchissable face à Ramy Bensebaini. Avec pas moins de 7 arrêts, dont 4 face à face, Kamara est sans surprise élu homme du match. Mais si les Leone Stars se sont montrés imperméables face aux Fennecs, ce n’est pas seulement grâce à leur gardien.

En effet, quand celui-ci a semblé battu, ses coéquipiers ont sauvé le coup. C’est notamment le cas à la 67e, lorsque Sofiane Bendebka a buté sur un défenseur adverse, alors que le dernier rempart était au sol. Par ailleurs, les attaquants algériens, à l’instar d’Islam Slimani et Sïad Benrahma se sont parfois montrés maladroits.

Invincible depuis 33 matchs

« Il y a un sentiment de regret. On voulait bien démarrer cette compétition donc avec une victoire. On a eu les situations démarquer, plus qu’il n’en fallait. On n’a pas su être réalistes cet après-midi. On n’a pas su marquer le but qui aurait pu nous laisser finir à 2 ou 3-0. Il y a beaucoup de frustration chez les joueurs. Ça nous met dans une situation un peu plus compliquée, mais nous, jouons tous les matchs pour gagner. J’assume ma responsabilité sur ce semi-échec. Je n’ai pas pour habitude de parler de la prestation individuelle des joueurs, surtout quand il s’agit de critiquer. Globalement nous avons tout de même réussi à nous procurer des occasions », regrette Djamel Belmadi, le sélectionneur algérien.

Si du haut de son statut de champion d’Afrique en titre, vainqueur de la dernière Coupe Arabe des Nations, et d’équipe invincible depuis 33 matchs, l’Algérie ne peut se contenter du nul face à une nation qui redécouvre la phase finale de Can, après 26 ans d’absence, Riyad Mahrez et ses coéquipiers peuvent néanmoins se réjouir de ne pas avoir perdu. En effet, bien que dominée, la Sierra Leonne s’est procurée quelques occasions franches de but. Mais à chaque fois, la formation de John Keister n’en a pas profité.

Le Messager

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles