fbpx

Cameroun Actuel

5 morts dans un accident de la circulation à Mbanga

Au moins cinq personnes sont mortes dans un accident sur la route Douala-Bafoussam dans le département du Moungo, région du Littoral du Cameroun. L’accident s’est produit précisément après le péage de Mbanga le jeudi 10 août 2023.

« Nous sommes arrivés sur les lieux pour nous rendre compte que le bus des transports en commun s’était écrasé« , a déclaré un témoin oculaire. Selon notre source, au moins cinq personnes sont mortes sur place, tandis que « plusieurs autres ont été grièvement blessées« .

Les défunts ont été conduits à la morgue en attendant leur identification par les différents membres de leur famille.

Les personnes présentes sur les lieux de l’accident ont rapidement transporté les personnes gravement blessées vers un établissement médical à proximité pour leur fournir les soins et l’attention médicaux nécessaires.

Poursuivant une série d’événements malheureux, c’est encore un autre accident qui a frappé le Cameroun, s’ajoutant à la liste croissante des tragédies qui se sont déroulées dans le pays au cours des derniers jours. De nombreuses vies ont été perdues à la suite de ces incidents, laissant la nation dans un état de deuil et d’incrédulité face à l’inaction des autorités.

Selon les chiffres officiels, le Cameroun enregistre en moyenne 16 583 accidents de la route chaque année, qui tuent plus de 1 000 personnes. L’Organisation mondiale de la santé estime leur nombre à plus de 6 000.

Par conséquent, le Cameroun doit de toute urgence redoubler d’efforts pour améliorer la situation en matière de sécurité routière. La Revue des performances de la sécurité routière du Cameroun (RSPR) a présenté les principaux résultats lors d’un atelier national sur la sécurité routière tenu à Yaoundé les 23 et 24 2018, dans le cadre du suivi de la Décennie d’action des Nations Unies pour la sécurité routière.

Au cours de l’événement, M. Jean Todt, l’Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la sécurité routière, a exhorté les parties prenantes au Cameroun à renforcer leurs efforts.

« Les autorités camerounaises font preuve d’une réelle volonté politique pour améliorer la situation, mais elles doivent également surmonter les principaux défis identifiés dans cet examen« , a-t-il déclaré.

Plus de cinq ans plus tard, il semble que les autorités n’en fassent pas plus pour s’assurer que les éléments concrets de l’examen sont mis en œuvre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi