fbpx

Cameroun Actuel

Un timbre à l’odeur de baguette pour rendre hommage au pain

Le président russe Vladimir Poutine était vendredi dans la ville chinoise de Harbin (nord-est), au deuxième jour d’une visite centrée sur la promotion du commerce entre les deux pays et la recherche d’un soutien accru à la guerre en Ukraine.

Arrivé jeudi matin à Pékin, le dirigeant russe réalise son premier voyage à l’étranger depuis sa réélection en mars et son deuxième en Chine en un peu plus de six mois. Il a été reçu par le président chinois Xi Jinping et les deux hommes ont défendu ensemble l’axe Pékin-Moscou comme un facteur de « stabilité » et de « paix » dans le monde.

La relation diplomatique et commerciale entre la Chine et la Russie s’est nettement renforcée depuis le début de l’invasion en Ukraine en février 2022.

Le géant asiatique est désormais une planche de salut économique cruciale pour la Russie, qui subit de lourdes sanctions occidentales. Mais ce soutien lui vaut des critiques de la communauté occidentale.

Les échanges commerciaux sino-russes ont ainsi dépassé les 240 milliards d’euros en 2023, selon les douanes chinoises.

Le déplacement de Vladimir Poutine à Harbin s’inscrit dans la volonté russe d’accroître la relation commerciale entre les deux pays. Située à quelques centaines de kilomètres de la frontière russe, la ville de 10 millions d’habitants est cruciale pour les échanges commerciaux et culturels entre Pékin et Moscou.

Foire commerciale

S’exprimant à la cérémonie d’ouverture de la foire commerciale Russie-Chine, Vladimir Poutine a promis de « renforcer » les liens en matière d’énergie entre les deux pays.

« La Russie est prête et capable d’alimenter sans interruption l’économie chinoise, les entreprises, villes et villages, avec une énergie abordable et écologiquement propre », a-t-il déclaré. « Alors que le monde est à l’aube de la prochaine révolution technologique, nous sommes déterminés à approfondir constamment la coopération bilatérale dans le domaine de la haute technologie et de l’innovation ».

Cette visite intervient une semaine après une nouvelle attaque terrestre majeure en Ukraine, qui s’est traduite par la plus importante avancée de Moscou en 18 mois.

Des milliers de soldats russes ont pris d’assaut la frontière du nord-est de l’Ukraine le 10 mai, s’emparant de plus de 200 km2.

Kharkiv pas visée

Lors d’une conférence de presse vendredi, M. Poutine a déclaré que la décision d’attaquer avait été prise pour mettre fin…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi