Camerounactuel

Un réseau interne de fraude démantelé à la Camwater

La note interne adressée par Blaise Moussa, le Directeur général de la Camwater, à ses collaborateurs est assez disert sur l’ampleur du phénomène. « Il est tous les jours découvert des cas de fraude massive sur tout le réseau Camwater et principalement dans les grandes métropoles que sont Yaoundé et Douala », fait observer le manager qui indique, par ailleurs, que le phénomène a déjà atteint des proportions inquiétantes.

Après l’absorption de la Camerounaise des eaux (CDE) par la Camwater (Cameroon water utilities) en 2018, la Camwater est l’unique concessionnaire de l’État du Cameroun en matière de production et de distribution de l’eau potable. L’entreprise dispose de plus de 500.000 abonnés. Pourtant, ce portefeuille ne reflète manifestement pas la réalité du nombre de clients connectés sur le réseau Camwater.

Pis, Blaise Moussa et ses services ont par ailleurs découvert une filière frauduleuse bien structurée au sein même de la Camwater: « ce phénomène est la conséquence de la complaisance, des défaillances graves et de la complicité du personnel responsable des unités de distribution des différentes directions et délégations régionales », indique-t-il dans la note interne.

Signalons que la  Camwater gère 105 centres équipés et 85 stations de traitement dont 32 de reprises. L’entreprise  est dotée  d’une capacité installée de 824.456 m3/jour, et d’une capacité de stockage de 235.834 m3, avec un rendement de production de 95%. Afin de mettre fin à la fraude constatée, le Directeur général: « engage tout le personnel de la Camwater et tout particulièrement ceux commis au développement, à l’exploitation, la surveillance et la sécurité des unités de distribution, à plus de rigueur, d’abnégation et de professionnalisme ». Tout en prévenant les contrevenants sur des sanctions disciplinaires et financières, sans préjudice de poursuites judiciaires en cas d’implication établie des collaborateurs.

C’est le 30 septembre 2022 que Blaise Moussa a officiellement pris fonction à la tête de la Camwater. Autre chantier engagé par ce dernier, c’est le recouvrement de la dette de l’entreprise auprès de ses clients. Dette qui s’élève à environ 50 milliards de FCFA. La Camwater prévoit, par ailleurs, accroître l’offre en eau potable, améliorer de façon significative le taux de desserte avec notamment les travaux de réhabilitation des stations, ou procéder aux travaux d’extension pour l’objectif de 1 million d’abonnés.

Rappelons qu’après le Décret présidentiel du 20 février 2018 portant réorganisation de la Camwater, l’entreprise s’est dotée en 2020 d’un Plan Directeur de l’hydraulique urbaine et périurbaine. Plan qui concerne  l’aménagement en eau potable de 213 villes à l’horizon 2035 pour un montant de 1760 milliards de FCFA, avec pour objectif de porter à environ 85% le taux de desserte en eau potable sur l’ensemble du pays.

Pour un montant de 164,4 milliards de FCFA, la période 2020-2022 du Plan Directeur de l’hydraulique urbaine et périurbaine prévoit la mise en conformité des systèmes d’approvisionnement en eau potable, la réhabilitation des stations de traitement et des ouvrages de stockages dans 45 villes et la réhabilitation ou la construction des forages dans 13 autres villes, et l’amélioration des performances des services d’approvisionnement en eau potable.

Eco Matin

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien

Les plus lus

Lire aussi