fbpx

Cameroun Actuel

Un centre de compétences en apiculture inauguré en Valais

Le Centre de compétences en apiculture (CCA) a été inauguré samedi à Val de Bagnes (VS), après une année de travaux. Coût de l’opération: 2,2 millions de francs.

Au début, la Société d’apiculture d’Entremont (SAE), qui regroupe près de 130 apiculteurs, voulait se doter d’un centre d’extraction pour le miel. Elle a finalement vu plus grand et dote aujourd’hui la région d’un « centre dédié à la formation, à la recherche, à la sensibilisation du grand public et des écoliers, aux activités apicoles ainsi qu’à l’agritourisme », a indiqué samedi le canton dans un communiqué.

Le but du tout nouveau CCA est aussi de soutenir et pérenniser l’activité apicole régionale, notamment en produisant des nucléis, soit de petits groupes d’abeilles capables de constituer une nouvelle ruche pour faire face à la perte régulière de colonies. Un rucher extérieur de démonstration, une salle de cours et prochainement un laboratoire sont également proposés aux apiculteurs, au Service sanitaire apicole, à la Société romande d’apiculture et à la Fédération d’apiculture du Valais romand.

Pour sensibiliser le grand public, et particulièrement les écoles, à l’importance des abeilles et de la biodiversité, le CCA prévoit d’organiser visites, conférences et expositions. L’offre est complétée par de l’apithérapie et des produits de la ruche.

200’000 francs à trouver

Situé au bord de la Dranse, sur l’axe du Grand-Saint-Bernard, le CCA est facilement reconnaissable à sa forme, suggérant des ailes déployées, et à son abeille accrochée sur la façade. Il a été entièrement réalisé par des entreprises locales, et le bois massif utilisé pour sa charpente est issu des forêts environnantes, souligne le canton.

Le coût total des travaux s’élève à 2.2 millions de francs. La somme a été financée notamment par des fonds publics alloués dans le cadre du projet de développement régional (PDR) du Grand Entremont (Confédération, canton, communes), l’Aide suisse à la montagne, la commune de Val de Bagnes, diverses associations apicoles et des fondations privées. Il faudra encore trouver « 200’000 francs pour compléter l’achat du matériel et des équipements », précise-t-on.

Le PDR du Grand Entremont, initié en 2018, se terminera à la fin de cette année. Il aura permis de réaliser des projets devisés à plus de 20 millions de francs et soutenu par des fonds publics à hauteur de 11 millions…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi