fbpx

Cameroun Actuel

Six militaires tués dans une embuscade séparatiste au Cameroun : le premier ministre exprime son indignation

L’horreur a frappé l’arrondissement d’Eyomujock, dans la région du Sud-Ouest du Cameroun, où six militaires ont perdu la vie lors d’une embuscade tendue par des combattants séparatistes d’Ambazonia. Face à cet acte de violence inacceptable, le Premier ministre Joseph Dion Ngute a exprimé sa profonde préoccupation.

Une embuscade tendue par des sécessionnistes anglophones a coûté la vie à cinq (5) gendarmes camerounais, vendredi 10 mai 2024. La violence de l’embuscade n’a laissé aucune chance au commandant de brigade et les officiers du poste de gendarmerie d’Eyumojock dans la division Manyu dans la région du Sud-Ouest. Ils ont été tués sur le coup.

Selon l’armée, c’est le long de l’axe Eyumojock-Ekok de la route Bamenda-Mamfe-Enugu que l’attaque a eu lieu. Les images de l’attaque mises en ligne sur internet par les assaillants témoignent de la violence et de la cruauté. Les sécessionnistes ont ensuite mis le feu aux corps sans vie du commandant de brigade et les officiers du poste de gendarmerie d’Eyumojock.

Le Premier ministre Joseph Dion Ngute a exprimé ses inquiétudes concernant ce meurtre de six militaires camerounais dans la subdivision d’Eyomujock, dans la région du Sud-Ouest, par des combattants séparatistes d’Ambazonia.

L’embuscade du 10 mai constitue la dernière nouvelle dévastatrice contre les forces gouvernementales. Selon certaines sources, ils étaient en route pour débloquer une route et combattre les auteurs par surprise.

« Je voudrais exprimer mon indignation face au malheureux incident survenu hier matin sur la route #Manfe-Ekok, entre les villages d’Ayukaba et d’Eyangchang. L’incident s’est produit lorsque le commandant de la brigade Eyumojock et quatre de ses hommes, qui étaient en patrouille, ont été pris en embuscade par une trentaine d’hommes armés du #groupe #sécessionniste », a écrit Dion Ngute sur son compte X.

Tout en rendant hommage aux soldats tombés au combat, il a également exprimé sa sympathie à leurs familles et a exhorté la population à travailler main dans la main avec les forces gouvernementales.

Cette embuscade tragique soulève une fois de plus les tensions dans la région anglophone du Cameroun, où les séparatistes d’Ambazonia ont intensifié leurs attaques contre les forces de sécurité. Les autorités camerounaises ont promis de poursuivre leurs efforts pour rétablir la paix et la sécurité dans la région, mais la violence persistante continue de causer des pertes tragiques parmi les forces de sécurité et la population civile.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi