fbpx

Cameroun Actuel

Schauffele prend le meilleur départ avec une carte record

La pluie a permis de freiner la progression d’un immense brasier qui menace la ville pétrolière de Fort McMurray, dans l’ouest du Canada ont déclaré les autorités jeudi. Le feu reste cependant toujours hors de contrôle.

Il a déjà brûlé près de 21’000 hectares de forêt et entraîné l’évacuation de milliers de personnes, en ce mois de mai marqué par la sécheresse.

L’incendie n’a pas progressé depuis mercredi vers Fort McMurray, a indiqué la porte-parole des pompiers de l’Alberta, principale région productrice de pétrole. Il se trouvait toujours jeudi à environ 4,5 kilomètres de la ville.

« Grâce aux températures plus fraîches et aux vents réduits », les pompiers ont pu « faire des progrès », a-t-elle expliqué, indiquant qu’il faudra néanmoins « du temps et du travail pour éteindre un feu de forêt de cette taille », probablement des mois. « Les prochains jours seront très importants », a estimé le maire Sandy Bowman.

6000 habitants évacués

L’ordre d’évacuation visant plus de 6000 habitants devrait rester en place en fin de semaine et pourrait être levé dès mardi prochain, selon le chef des pompiers de la région.

Les mines de sables bitumineux ne sont pas menacées dans l’immédiat, mais la production de plus de 2 millions de barils par jour pourrait être compromise si la situation s’aggrave.

Les compagnies pétrolières, comme Suncor, Canadian Natural Resources et Syncrude n’ont pas encore signalé d’impact sur leurs activités près de Fort McMurray, d’après une note du cabinet Rystad Energy. Mais certaines, comme la multinationale Imperial Oil, ont déclaré cette semaine avoir réduit leurs effectifs sur place.

Après un printemps et un été 2023 dramatiques, le Canada craint une nouvelle saison des feux dévastatrice. La sécheresse sévit dans de nombreuses régions et le mois de mai est déjà marqué par de premiers feux violents et l’évacuation de milliers de personnes dans l’ouest du pays.

L’Alberta enregistre ainsi actuellement plus de 40 feux actifs et la province voisine de Colombie-Britannique plus de 120. Dans cette dernière, les émissions de gaz à effet de serre dues aux incendies ont atteint un nouveau record en mai, à 15 mégatonnes de carbone, selon l’observatoire européen Copernicus.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi