fbpx

Cameroun Actuel

Quatre enfants disparaissent lors d’une démolition surprise à Yassa, Douala

Lundi 10 juin 2024, quatre enfants originaires de Ndop, dans la région du Nord-Ouest, ont disparu lors d’une démolition surprise menée par la mairie de Douala au lieu-dit « carrefour » à Yassa. Les enfants, réfugiés à Yassa avec leur mère pour échapper au conflit armé dans leur région d’origine, ont été séparés d’elle pendant l’opération.

D’après des témoins, la mère avait quitté la maison le matin pour acheter du maïs, lorsqu’elle a appris la nouvelle de la démolition. À son retour, elle a découvert que plus d’une centaine de maisons avaient été détruites, y compris la chambre qu’elle occupait avec ses enfants. Ces derniers étaient introuvables. Ce n’est qu’au coucher du soleil qu’elle les a retrouvés, assis dans une enceinte éloignée de la zone de démolition.

Cette nouvelle démolition des habitations à Yassa s’inscrit dans un vaste programme initié par les autorités depuis quelques années. En mars 2023, des maisons construites en matériaux provisoires et définitifs avaient déjà été détruites pour insalubrité, défaut de permis de bâtir, occupation anarchique des emprises publiques, etc.

Les équipes de la police municipale de la Communauté urbaine de Douala (CUD), appuyées par les forces de maintien de l’ordre, ont utilisé leurs engins pour détruire des maisons spontanées ne respectant aucune norme de construction et d’urbanisme. Par cette opération, le maire de la ville entend lancer un signal fort à ceux qui construisent sans permis de bâtir ou érigent des constructions irrégulières à Douala.

De plus, l’objectif est d’inciter les contrevenants à régulariser leurs constructions et à respecter les règles urbanistiques avant toute nouvelle construction. Depuis son élection à la tête de la CUD en 2020, Roger Mbassa Ndine a ouvert un guichet unique dédié aux actes d’urbanisme pour traiter les contentieux éventuels des personnes concernées.

Cette démolition inattendue rappelle la nécessité d’une meilleure planification et d’une stricte adhésion aux normes de construction pour éviter de telles perturbations et souffrances pour les familles déplacées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi