fbpx

Cameroun Actuel

Plus de 300 sacs saisis à Bafoussam pour non-respect des nouveaux tarifs annoncés

Riz

Suite à l’annonce de la baisse des prix du riz, les équipes de contrôle du ministère du Commerce ont été mobilisées pour garantir l’application rigoureuse de ces nouvelles mesures sur le terrain. La descente effectuée dans les marchés de la ville de Bafoussam a permis d’identifier certains vendeurs réfractaires aux nouveaux prix fixés.

Dans un communiqué de deux pages, publié il y a une semaine, le patron camerounais du Commerce a porté à l’attention des consommateurs qu’à » l’issue d’intenses échanges avec les opérateurs de la filière, et après l’arrivée sur le marché des premières cargaisons découlant du quota spécial de 190.000 tonnes négocié auprès du Gouvernement indien, le prix du riz au consommateur final, qui était de 550 f cfa/kg pour ce qui est de la ville de Yaoundé, connaît, à compter du 12 avril 2024, une baisse significative ».

Les équipes chargées du contrôle au sein du ministère du Commerce ont reçu des directives précises pour garantir une application rigoureuse et efficace de ces nouveaux tarifs sur le terrain, dans l’intérêt des consommateurs. Dans cette optique, les équipes de la Délégation régionale du commerce de l’Ouest, dirigées par le Délégué Régional 𝗝𝘂𝗹𝗲𝘀 𝗢𝗯𝗮𝗺𝗮, ont effectué une énième descente dans les marchés de la ville de Bafoussam le 19 avril 2024.

« L’objectif de cette opération était de vérifier si les opérateurs se conformaient aux nouveaux prix du riz annoncés par le Ministre du Commerce. Les résultats obtenus ont montré que la majorité des opérateurs respectaient les prix fixés. Cependant, quelques réfractaires ont été identifiés et ont subi les sanctions appropriées de l’équipe de la Délégation Régionale », souligne le Mincommerce.

A l’occasion, plus de 300 sacs de riz ont été saisis dans trois structures et seront vendus au prix légal dès ce lundi, 22 avril 2024, à l’Esplanade de la Délégation Régionale du commerce de l’Ouest.

Rappel des nouveaux prix

Au détail, les nouveaux prix annoncés s’établiront comme suit : riz indien, au titre du quota spécial de 190.000 tonnes : baisse des prix comprise entre 70 et 90 f cfa/kg. En ce qui concerne le riz 25 % de brisure (nouveaux prix), dans la ville de Douala: 22.250 f cfa/sac de 50 kg, soit 445 fcfa/kg. A Yaoundé: 23.000 f cfa/ sac de 50 kg, soit 460 f cta/kg
Pour ce qui est du riz 5 % de brisure (nouveaux prix) à Douala: 23.500 f cfa/sac de 50 kg, soit 470 f cfa/kg, dans la ville de Yaoundé: 24.000 f cfa/ sac de 50 kg, soit 480 f cfa/kg

Concernant le riz pakistanais, la baisse des prix est comprise entre 20 et 50 f cfa/kg. En ce qui concerne le riz 25 % de brisure (nouveaux prix), dans la ville de Douala: 24.250 f cfa/sac de 50 kg, soit 485 f cfa/kg. Dans la ville de Yaoundé: 25.000 f cfa/ sac de 50 kg, soit 500 fcfa/kg. Pour ce qui est du riz 5 % de brisure (nouveaux prix), à Douala ce sera à 26.000 f cfa/sac de 50 kg, soit 520 f cfa/kg. A Yaoundé : 26.500 f cfa/ sac de 50 kg, soit 530 f cfa/kg.

Pour le riz thaïlandais, la baisse des prix est comprise entre 15 et 50 f cfa/kg concernant le riz 25 % de brisure (nouveaux prix). A Douala ce sera à 24.500 f cfa/sac de 50 kg, soit 490 f cfa/kg. A Yaoundé, ça se fera à 25.000 f cfa/ sac de 50 kg, soit 500 f cfa/kg. Pour ce qui est du riz 5 % de brisure (nouveaux prix) à Douala, on aura  26.250 f cfa/sac de 50 kg, soit 525 f cfa/kg. Et à  Yaoundé: 26.750 f cfa/ sac de 50 kg, soit 535 f cfa/kg.

« La même baisse des prix s’applique, à due proportion, sur l’ensemble des autres villes du pays, en tenant compte de l’incidence du coût du transport. Les équipes en charge du contrôle ont reçu des instructions précises pour l’application stricte et effective de ces nouveaux prix sur le terrain, au bénéfice des consommateurs« , souligne le communiqué du ministre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi