Camerounactuel

Nigéria : le chef du Trésor Ahmed Idris arrêté pour fraude de plusieurs millions de dollars

Le chef du Trésor nigérian a été arrêté pour implication présumée dans une fraude et un blanchiment d’argent d’une valeur de 80 milliards de nairas (184 millions d’euros), a annoncé l’agence nationale anti-corruption.

Ahmed Idris, comptable général du Nigeria, a été arrêté lundi « après avoir omis d’honorer les invitations » à répondre aux allégations, a indiqué la Commission des crimes économiques et financiers (EFCC) dans un communiqué publié lundi soir.

Il fait face à des accusations d’escroquerie et de blanchiment d’argent.

Selon l’EFCC, Idris « a extrait des fonds par le biais de fausses sociétés de conseil et d’autres activités illégales en utilisant des agents, des membres de la famille et des associés proches ».

Ces fonds, selon la Commission, ont ensuite été investis par Idris dans l’immobilier à Abuja, la capitale, et dans son Etat natal de Kano, au nord du Nigeria. Ahmed Idris n’a pas commenté les accusations.

Le président Muhammadu Buhari, ancien général de l’armée, a été élu en 2015 sur la promesse de lutter contre la corruption endémique dans le pays, premier producteur de pétrole du continent.

Sous sa direction, l’EFCC a obtenu une série de condamnations très médiatisées, notamment de ministres, de gouverneurs d’État, de hauts fonctionnaires et d’éminents politiciens.

L’année dernière, la commission a déclaré avoir récupéré près de 750 millions de dollars (714 millions d’euros).

Cependant, des critiques accusent l’EFCC, créée en 2003, de mener une chasse aux sorcières contre les opposants au président.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles