fbpx

Cameroun Actuel

Le Projet New Horizon au Cameroun : des avancées prometteuses dans la lutte contre le VIH/Sida chez les enfants et adolescents

Les résultats du projet New Horizon Collaborative, visant à améliorer la prise en charge des échecs thérapeutiques des enfants et adolescents vivant avec le VIH/Sida, ont été dévoilés le 30 mai 2024 à Yaoundé, capitale du Cameroun.

Trois ans après sa mise en œuvre, le projet New Horizon Advancing Pediatric HIV Care Collaborative, soutenu par la Fondation Pédiatrique Elisabeth Glaser Aïd (EGPAF), porte déjà des fruits significatifs. Les données révèlent que la charge virale des enfants et adolescents de 2e ligne a été supprimée à 76%, soit 584 résultats d’analyses d’échantillons sur les 766 reçus, selon une note du ministère de la Santé publique. Le pourcentage de résistance chez ces enfants est de 22%.

Dr Patrice Tchuendjou, Directeur pays d’EGPAF, considère que la mise à disposition de ces résultats est le fruit d’un travail collectif assidu. Ces données, précise-t-il, vont permettre d’orienter la prise de décision pour améliorer davantage la prise en charge des enfants et adolescents vivant avec le VIH/Sida.

Introduit au Cameroun en 2021 dans cinq formations sanitaires (Fosa) de deux régions, l’initiative couvre désormais sept régions (Centre, Littoral, Nord, Nord-Ouest, Ouest, Sud-Ouest, Est) et ses services sont offerts dans 28 Fosa. Plusieurs activités ont été menées au cours de l’année précédente pour atteindre les objectifs assignés à ce projet. Notamment, l’amélioration des gaps à travers la mise sous traitement, l’augmentation de l’offre des antirétroviraux (ARV) de 3ème ligne, le renforcement des capacités du personnel soignant et la formation de 234 prestataires sous diverses thématiques.

Bien que les avancées enregistrées soient encourageantes, des améliorations supplémentaires sont nécessaires. Les statistiques indiquent que la baisse des nouvelles infections est plus lente chez les jeunes (35%) que chez les adultes (50%). De plus, le nombre de décès des enfants et adolescents représente 25% de la totalité des décès liés à la maladie.

Le Dr Zeh Meka, Secrétaire Permanent Adjoint du Comité National de Lutte contre le Sida (CNLS), soutient qu’il reste encore des efforts à faire. En plus de combler les gaps et d’améliorer le système de suivi-évaluation, il déclare : « Il est sans doute venu le moment de procéder à une analyse situationnelle, en vue d’ajuster le plan d’action 2024, d’impliquer d’autres acteurs et de concevoir un plan de pérennisation de cette initiative ».

Pour rappel, le taux de prévalence du VIH au Cameroun est de 2,7%. Les jeunes filles de 15 à 19 ans sont plus touchées que les garçons de la même tranche. Le projet New Horizon Collaborative se veut une réponse proactive et durable pour inverser cette tendance et offrir un avenir meilleur aux jeunes générations confrontées à cette épidémie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi