fbpx

Cameroun Actuel

Le favori de la présidentielle remporte le scrutin

Sans incident majeur mais dans la psychose des violences des groupes criminels, les électeurs équatoriens ont voté dimanche pour des élections présidentielles anticipées. Les premières tendances donnent la première place à la dauphine de l’ex-président Rafael Correa.

« La situation est très difficile, nous ne sommes en sécurité nulle part, mais nous devons élire un président avec l’espoir qu’il y aura une amélioration », a commenté à Quito Magdalena Maurisaca, résumant l’état d’esprit d’un pays qui fut longtemps un havre de paix en Amérique latine.

Le scrutin se déroulait 11 jours après la mort à Quito, sous les balles d’un commando de tueurs à gages colombiens, du candidat centriste Fernando Villavicencio, un ex-journaliste de 59 ans et l’un des favoris du scrutin.

Selon des résultats préliminaires diffusées au compte-gouttes dans la soirée par l’autorité électorale, portant sur 23,38% des bulletins dépouillés, la candidate Luisa Gonzalez, héritière de l’ex-président Rafael Correa (2007-2017) aujourd’hui en exil et condamné pour corruption, arrivait en tête avec 33,04%.

La surprise Noboa

Le candidat de droite Daniel Noboa arrive en deuxième position, avec 24,39%. Le journaliste Christian Zurita, qui a remplacé au pied levé le candidat centriste, son ami et ex-collègue Fernando Villavicencio, est en troisième position avec 16,29%. Jan Topic, ex-légionnaire français au discours musclé contre les groupes criminels, arrive quatrième avec 14,60%, suivi de l’ex-vice président Otto Sonnenholzner (6,90%) et le candidat indigène Yaku Perez (3,97%).

Quelque 82% des 13,4 millions électeurs se sont rendus aux urnes, selon la commission électorale (CNE), qui a salué une mobilisation « massive ». « Il n’y a pas eu un seul incident susceptible d’affecter la démocratie », si ce n’est des « difficultés » rapidement « surmontées » pour le vote par internet depuis l’étranger, a assuré la CNE.

Les Equatoriens votaient pour élire leur président, leur vice-président et les 137 députés du Congrès monocaméral. Les premiers résultats doivent être publiés le soir même.

Les huit candidats ont voté sans incident, mais toujours sous d’omniprésentes escortes, et en gilet pare-balles apparent pour au moins deux d’entre eux. Meilleur ami du défunt Villavicencio, le journaliste Zurita, 53 ans, a voté sourire aux lèvres à Quito, avec en plus un casque lourd sur la tête.

Une haie de…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien