Camerounactuel

Le Cedi ghanéen devient la monnaie la plus faible au monde

La souveraineté monétaire n’est pas souvent signe de prospérité économique. La chute est parfois très dure. Confronté à une inflation galopante depuis le début de l’année 2022 avec un pic de 37,2% en septembre, le Ghana doit encore face à la dépréciation de sa monnaie.

En effet, Bloomberg nous apprend qu’en s’effondrant de 3,3% ce 17 octobre 2022, le cedi ghanéen est devenu la devise la plus faible au monde à cause d’une forte dépréciation de 47,63% par rapport au dollar américain. En d’autres termes, le billet vert s’est fortement apprécié par rapport au cedi, 1 dollar étant passé de 6,15 cedis au 31/12/2021 à 11,75 cedis au 17/10/2022, soit un renchérissement de 91,06%.

Ainsi, les pertes du cedi ont dépassé celles de la roupie sri-lankaise qui s’est effondrée de près de 45% par rapport au dollar depuis le début de l’année, faisant par conséquence  de la monnaie ghanéenne la devise la moins performante au monde.

À la fin mai 2022, le cedi, la monnaie du Ghana, a accusé une perte de 34,2% de sa valeur par rapport au dollar américain. En effet, la devise ghanéenne est passée de 5,733 GHC pour 1 USD en mai 2021 à 7,692 GHC pour 1 USD en mai 2022.

Cette détérioration du Cedi est expliquée par les sorties de dollars du fait des investisseurs internationaux alors que la demande locale en devise reste forte dans une économie fortement endettée et où l’inflation atteint des records. En outre, le pays qui avait recours chaque année à des eurobonds pour renflouer ses réserves de change, est contraint cette année par des conditions de marché peu favorable.

” Le Ghana Cedi a été soumis à de fortes pressions au cours du premier trimestre de 2022, les investisseurs étrangers ayant abandonné leurs positions sur les titres nationaux à un moment où la demande nationale de devises avait augmenté. Les pressions sur les taux de change, associées à une faible liquidité des devises du fait de l’absence du Ghana sur les marchés de capitaux internationaux, ont contribué à la dépréciation significative de la monnaie”, indiquait le 30 mai dernier Ernest Addison, gouverneur de la banque centrale, lors de la 6ème édition des Ghana CEO Summit.

Coups Francs

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien

Les plus lus

Lire aussi