fbpx

Cameroun Actuel

L’ancien président de transition Moussa Dadis Camara rattrapé par l’armée guinéenne après une évasion spectaculaire

L’évasion spectaculaire de Moussa Dadis Camara, ancien président de transition de la Guinée, tôt samedi matin, n’a malheureusement été que de courte durée. Après avoir été sorti de prison par un commando lourdement armé, il a rapidement été rattrapé par l’armée guinéenne et reconduit en détention.

L’annonce de la capture de l’ancien chef de la junte a été faite par les militaires et confirmée par son avocat. Le directeur de l’information des armées, Ansoumane Toumany Camara, a déclaré : « Le capitaine Moussa Dadis Camara a été retrouvé sain et sauf et reconduit en prison », sans donner plus de détails sur les circonstances de sa capture.

En ce qui concerne Claude Pivi, ministre chargé de la Sécurité présidentielle pendant la période où Moussa Dadis Camara était au pouvoir, il était toujours en fuite en fin d’après-midi samedi. Son avocat a déclaré qu’il était « activement recherché », mais qu’il n’avait aucune chance de quitter le pays car Conakry était étroitement surveillée.

Moussa Dadis Camara est poursuivi pour son implication présumée dans le massacre du 28 septembre 2009 à Conakry. Cette tragédie a fait de nombreuses victimes et a suscité une forte indignation tant au niveau national qu’international.

L’arrestation de Moussa Dadis Camara marque une étape importante dans le processus de justice pour les victimes de ces événements tragiques. Elle témoigne de la détermination des autorités guinéennes à faire respecter l’état de droit et à poursuivre les responsables des crimes commis.

Il est essentiel que les procédures judiciaires se déroulent de manière transparente et équitable, afin de garantir que la vérité soit établie et que les responsabilités soient clairement établies. Cela permettra de renforcer la confiance des citoyens dans le système judiciaire et de prévenir toute impunité.

La capture de Moussa Dadis Camara soulève également des questions sur la sécurité des prisons et la nécessité de renforcer les mesures de sécurité pour éviter de telles évasions à l’avenir. Il est primordial que les autorités guinéennes prennent les mesures appropriées pour garantir la sécurité des détenus et la bonne gestion des établissements pénitentiaires.

L’arrestation de Moussa Dadis Camara est un développement significatif dans le processus de justice pour les victimes du massacre de 2009. Il est essentiel que les procédures judiciaires se déroulent de manière transparente et équitable, afin de garantir que la vérité soit établie et que les responsables soient tenus pour compte de leurs actes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi