fbpx

Cameroun Actuel

La politique d’immigration fait tomber le gouvernement

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a réitéré vendredi à Istanbul un soutien sans équivoque à son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky. Celui-ci a obtenu de Washington la livraison prochaine de bombes à sous-munitions.

Le chef de l’Etat turc, qui recevait M. Zelensky pour la première fois en Turquie depuis le début de la guerre en février 2022, a estimé à quelques jours du sommet de l’Otan à Vilnius des 11 et 12 juillet que l’Ukraine « mérite » de rentrer dans l’Alliance atlantique et a appelé les deux pays, Russie et Ukraine, à « retourner aux pourparlers de paix ».

Il a également annoncé, lors d’une conférence de presse commune avec M. Zelensky, la visite « le mois prochain » en Turquie du président russe Vladimir Poutine. Les Etats-Unis ont promis vendredi à l’Ukraine la livraison d’armes à sous-munitions, marquant une étape importante et saluée comme telle par Volodymyr Zelensky.

« Un vaste et indispensable programme d’aide à la défense de la part des États-Unis », a tweeté M. Zelensky, exprimant sa « reconnaissance au peuple américain et au président Joseph Biden ». « C’était une décision difficile », a indiqué le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, Jake Sullivan, soutenant cependant que c’était « la bonne chose à faire » et que les Ukrainiens avaient garanti « par écrit » qu’ils minimiseraient « les risques posés aux civils ».

En revanche, Washington a douché les espoirs de M. Zelensky qui espérait le soutien des Occidentaux à l’entrée de son pays dans l’Otan lors du sommet de Vilnius. Kiev « a encore de nombreuses étapes à franchir avant de pouvoir devenir membre », a prévenu M. Sullivan.

Céréales ukrainiennes

Pour la première fois depuis l’été dernier, M. Zelensky, toujours vêtu de son polo kaki, a eu un long entretien en tête-à-tête avec le président turc, qui maintient des liens étroits à la fois avec Kiev et Moscou. Les deux dirigeants ont évoqué l’avenir de l’accord d’exportation des céréales ukrainiennes à travers la mer Noire malgré la guerre.

L’accord, conclu en juillet 2022 avec le parrainage des Nations unies et de la Turquie, expire le 17 juillet et la Russie a déclaré ne voir aucune raison de le prolonger. « Nous espérons que l’accord sera prolongé », a au contraire déclaré M. Erdogan, qui compte évoquer le sujet avec M. Poutine en août.

Pour M. Zelensky, de nombreuses personnes dans le monde comptent sur ce corridor…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi