fbpx

Cameroun Actuel

La police de Los Angeles va enquêter sur la mort de Matthew Perry

La police de Los Angeles a annoncé mardi enquêter sur les circonstances de la mort de l’acteur Matthew Perry, acteur vedette de la série « Friends » décédé en octobre des « effets aigus » d’une prise de kétamine.

Agé de 54 ans, Matthew Perry a été retrouvé inconscient le 28 octobre par son assistant dans un jacuzzi à son domicile de Los Angeles.

Selon le rapport du bureau de médecine légale du comté de Los Angeles, celui qui incarnait « Chandler Bing » dans la sitcom « Friends » était décédé des « effets aigus » d’une prise de kétamine. Sa mort avait été déterminée comme étant un « accident », mais fait l’objet d’investigations.

Dans un communiqué, la police de Los Angeles indique ainsi « continuer son enquête sur les circonstances de la mort de Matthew Perry », avec l’aide de la police fédérale antidrogues (DEA) et de la police des postes américaines (USPIS), « sur la base du rapport de médecine légale ».

La kétamine, anesthésiant parfois détourné à des fins stimulantes ou euphorisantes, était prise par l’acteur de manière supervisée dans le cadre de sessions de thérapie pour dépression.

La question de savoir comment Matthew Perry — qui n’avait pas eu de session supervisée d’injection plusieurs jours avant sa mort — s’est procuré la kétamine est désormais au coeur de l’enquête.

Matthew Perry luttait depuis des années contre son addiction aux analgésiques et à l’alcool. Dans ses mémoires publiés l’année dernière, il avait confié avoir suivi 65 séances de sevrage, dépensant plus de neuf millions de dollars.

Il avait aussi subi plusieurs opérations chirurgicales liées à ses problèmes d’addiction à la drogue, dont une intervention durant sept heures au niveau du colon en 2018, allant jusqu’à affirmer un jour: « Je devrais être mort ».

Sa mort inattendue avait suscité une pluie d’hommages, allant de grandes figures de Hollywood au Premier ministre canadien Justin Trudeau.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi