fbpx

Cameroun Actuel

La consommation des ménages au Japon redonne signe de vie

Les exportations allemandes ont continué à croître en avril, une bonne nouvelle pour la première économie européenne confrontée à une croissance toujours atone, alors que la production industrielle a à nouveau baissé.

L’indicateur a gagné 1,6% sur un mois en avril, après avoir pris 2% en mars, atteignant 136,5 milliards d’euros, a indiqué dans un communiqué vendredi l’institut de statistique Destatis. C’est mieux que les prévisions des analystes de la plateforme financière Factset, qui prévoyaient une hausse des exportations de seulement 1,1% sur un mois.

Sur un an, l’indice prend 1,9%. Dans le détail, les exportations ont été autant tirées par les ventes de produits allemands vers les pays de l’Union Européenne, qui ont connu une hausse de 1,2%, que par les pays tiers (+2,0%), avec notamment une augmentation de 0,8% en Chine. Les Etats-Unis restent les premiers importateurs du « made in Germany ».

Côté importations, l’Allemagne a acheté pour 114,5 milliards de produits à l’étranger, soit une hausse de 2,0%. La balance commerciale s’élève à 22,1 milliards d’euros.

La hausse des exportations, un pilier pour l’industrie allemande est une bonne nouvelle pour l’économie du pays, qui reste atone depuis plusieurs mois. Le secteur manufacturier souffre d’une crise multiforme, entre coûts élevés de l’énergie, faible demande domestique, et difficultés du commerce international.

Le renchérissement du crédit et l’incertitude politique, sur fond de divisions internes au gouvernement entre sociaux-démocrates, Verts et libéraux du FDP sur la politique budgétaire, freinent les investissements. L’économie bénéficie certes actuellement d’une légère reprise, grâce à l’augmentation de la consommation et des exportations ainsi qu’à des coûts de l’énergie beaucoup moins élevés.

L’Allemagne a connu une croissance de 0,2% de son Produit Intérieur Brut (PIB) sur un trimestre. Mais cette reprise reste fragile: la production industrielle a ainsi connu en avril elle une stagnation, avec un recul de 0,1% en données corrigées des variations saisonnières, après une baisse de 0,4% en mars, selon un communiqué de Destatis vendredi.

Les commandes industrielles ont elles aussi chuté de 0,2% en avril, selon des chiffres publiées jeudi par l’institut. D’autant que le rebond pour cette année s’annonce très faible. Le gouvernement a récemment annoncé un léger relèvement de sa prévision de…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi