Camerounactuel

La Cobac interdit toute transaction liée aux cryptomonnaies en zone Cemac

La Commission Bancaire de l’Afrique Centrale (COBAC) s’est réunie en session extraordinaire par visioconférence le 06 mai 2022, sous la présidence de Monsieur Abbas Mahamat Tolli, Président statutaire de la COBAC et Gouverneur de la BEAC.

Au cours de cette session, apprend-on dans un communiqué rendu public par l’institution, la COBAC a examiné les impacts des crypto-actifs sur la stabilité du système bancaire et financier de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC).

Afin de garantir la stabilité financière et de préserver les dépôts de la clientèle, la COBAC a rappelé certaines interdictions liées à l’utilisation des crypto-actifs dans la CEMAC. Notamment « la souscription ou la détention des cryptomonnaies de quelle que nature que ce soit pour compte propre ou pour compte des tiers, l’échange ou la conversion, le règlement ou la couverture en devise ou en franc CFA des transactions relatives aux cryptomonnaies ou ayant un lien avec celles-ci, l’interdiction du bitcoin ou de toute autre cryptomonnuie comme un moyen d’évaluation des éléments d’actif, de passif ou de hors- bilan des établissements assujettis« .

Enfin, poursuit le communiqué, la COBAC a décidé de prendre un certain nombre de mesures visant à mettre en place un dispositif d’identification et de reporting des opérations en lien avec les cryptomonnaies.

Bitcoin

L’option prise par la Centrafrique visant à faciliter la circulation des bitcoins sur son territoire ouvre une crise sans précédent pour l’union monétaire d’Afrique centrale, d’autant que la présidence de l’instance et le conseil d’administration de la Banque centrale sont actuellement entre les mains de ce pays membre. Le pays dirigé par Faustin-Archange Touadéra ne manque pourtant pas de raisons à adopter le Bitcoin. Il est celui qui reçoit le moins de ressources monétaires dans la sous-région.

Cette réaction de la BEAC survient, alors qu’on apprend un peu plus sur la manière dont se déploiera l’utilisation des cryptomonnaies en RCA. Le président se fait conseiller par MARA, une plateforme panafricaine de gestion de ces actifs, qui est contrôlée par l’américain Coinbase coté sur le New York Nasdaq. On apprend aussi que le processus devrait s’étaler sur une certaine période.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles