Camerounactuel

Guibaï Gatama parlant d’Amadou Ali : « il ne se montrait particulièrement pas séduit par l’idée » d’écrire ses mémoires 

Le Directeur de publication du journal L’œil du Sahel Guibaï Gatama affirme qu’il a à maintes reprises demandé au défunt ministre Amadou Ali de laisser à la postérité ses mémoires.

Lisez ci-dessous l’hommage du journaliste à Amadou Ali décédé hier.

Amadou Ali, Va en Paix, Grand homme
Amadou Ali, Oui, un homme de qualité, direct, doté d’une mémoire phénoménale. Un passionné de lecture, toujours heureux d’offrir un livre à son visiteur en guise de souvenir. Chaque fois que nous échangions, je lui suggérais d’écrire ses mémoires pour la postérité tant il avait à dire, à donner, à partager… comble de l’ironie, alors même qu’il avait poussé sans succès l’ancien gouverneur Ousmane Mey à écrire les siens, alors même qu’il avait poussé Maikano Abdoulaye à le faire (sans succès également), alors même qu’il avait significativement contribué à l’édition des « mémoires » de Sadou Daoudou, il ne se montrait particulièrement pas séduit par l’idée.
En savait-il trop au point d’être incapable de faire le juste tri entre ce qu’il devait donner à lire et ce qu’il devait garder définitivement pour lui ? A moins qu’il y travaillait secrètement.
Profitant de la situation, j’avais obtenu de lui des entretiens de deux heures, selon ses disponibilités, pour « comprendre son parcours, le pays et les enjeux du moment ». Ce qu’il avait accepté mais à une seule condition : pas de prise de note; je devais donc me contenter de ma petite mémoire. J’en ai profité pour l’interroger sur nombre de sujets (sa première rencontre avec Biya, ses relations avec aussi bien Ahidjo que Paul Biya, la poudrière, le putsch de 84, ses rapports avec Kamto, ses rapports avec Cavaye, sa perception du poids et du rôle du Grand Nord dans notre pays…) pour recueillir quelques anecdotes, mais il en restait encore beaucoup quand son état de santé a commencé à se détériorer sérieusement, rendant nos séances de plus en plus difficiles ; et voici que Dieu l’a rappelé auprès de lui.
Qu’il repose en paix.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi