fbpx

Cameroun Actuel

Gaza: premiers déchargements de palettes d’aide humanitaire

Des combats acharnés opposent Israël au Hamas dans la bande de Gaza, où après plusieurs jours de blocage, plus de 300 palettes d’aide humanitaire ont été déchargées pour la première fois sur la jetée provisoire déployée par les Etats-Unis.

« Plus de 300 palettes d’aide humanitaire » ont été déchargées, les premières à entrer via la jetée flottante » provisoire américaine arrimée sur la côte de la bande de Gaza, a déclaré l’armée israélienne, dans un communiqué.

De son côté, le Hamas a tenu à souligner samedi, dans un communiqué, « qu’aucune voie d’acheminement de l’aide, y compris la jetée flottante, ne constitue une alternative aux routes sous supervision palestinienne ».

500 tonnes d’aide

Après des jours de blocage des arrivées d’aide humanitaire dans le territoire palestinien assiégé et menacé de famine, l’armée américaine avait annoncé vendredi l’arrivée « d’environ 500 tonnes (d’aide) dans les prochains jours ».

Londres a annoncé pour sa part qu’un chargement d’aide britannique avait été « acheminé avec succès sur le littoral de Gaza (…. ) en même temps que de l’aide des Etats-Unis et des Emirats arabes unis » via le couloir maritime chypriote, alors que la France a déclaré qu’un bâtiment de la Marine en provenance de Chypre, avec à son bord 60 tonnes d’aide, était en cours de déchargement sur le ponton américain.

L’armée israélienne a mené de nouvelles frappes à Rafah qui ont fait deux morts dans le camp de Berbera, dans le centre de Rafah, selon le ministère de la Santé du Hamas.

Au huitième mois de guerre contre le mouvement islamiste palestinien, l’armée a annoncé vendredi avoir découvert dans la bande de Gaza les corps de trois otages israéliens enlevés lors de l’attaque sans précédent menée par le Hamas le 7 octobre en Israël et les avoir rapatriés.

Shani Louk, Amit Buskila et Itzhak Gelerenter avaient été « pris en otage » et « brutalement assassinés » par le Hamas en tentant de fuir le festival de musique Nova dans le sud d’Israël, a déclaré son porte-parole Daniel Hagari.

Combats « acharnés »

En parallèle, l’armée avait annoncé vendredi à l’AFP avoir mené à Jabalia les combats « peut-être les plus acharnés » dans cette zone septentrionale de la bande de Gaza depuis le début de son offensive terrestre sur le territoire palestinien fin octobre.

Six personnes ont été tuées dans leur habitation bombardée dans ce secteur, selon la…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi