fbpx

Cameroun Actuel

Flou total pour Murray, forfait pour Monte-Carlo et Munich

Des bombardements israéliens ont de nouveau frappé vendredi la bande de Gaza. La population de ce territoire palestinien assiégé fait face à une « famine imminente » selon le Programme alimentaire mondial (PAM), près de six mois après le début de la guerre.

Le ministère de la Santé du Hamas a fait état en matinée de « dizaines de morts » lors de combats et de raids aériens notamment à Rafah (sud), ville considérée par Israël comme le dernier grand bastion du Hamas et où s’entassent 1,5 million de Palestiniens, en grande majorité déplacés par les hostilités.

Outre le bilan humain et les destructions, la guerre a provoqué une catastrophe humanitaire dans le territoire palestinien assiégé, où la majorité des 2,4 millions d’habitants sont désormais menacés de famine selon l’ONU. Celle-ci déplore une aide largement insuffisante pour répondre aux besoins de la population.

« Il n’y a pas un autre endroit dans le monde où un aussi grand nombre de personnes font face à une famine imminente », a déploré jeudi sur X Matthew Hollingworth, chargé des territoires palestiniens au PAM.

CIJ: Israël tenu de fournir de l’aide

Israël doit « veiller sans délai » à ce que soit assurée « sans restriction et à grande échelle, la fourniture par toutes les parties intéressées des services de base et de l’aide humanitaire requis de toute urgence », a déclaré jeudi la Cour internationale de justice (CIJ) basée à La Haye.

Saisie par l’Afrique du Sud, la juridiction avait ordonné en janvier à Israël de faire tout son possible pour empêcher un « génocide » dans le territoire palestinien, Israël jugeant « scandaleuses » de telles accusations. Dans la nuit, le Hamas s’est lui félicité de la décision de la CIJ et a demandé sa « mise en oeuvre immédiate ».

Parachutages pas suffisants

Face à l’urgence humanitaire, plusieurs pays organisent des parachutages et des expéditions d’aide par voie maritime, mais tous soulignent que ces voies d’approvisionnement ne peuvent se substituer aux routes terrestres.

La guerre a été déclenchée par une attaque menée depuis la bande de Gaza par le Hamas le 7 octobre en Israël qui a entraîné la mort d’au moins 1160 personnes, essentiellement des civils, selon un décompte de l’AFP établi à partir de données officielles israéliennes.

Toujours d’après Israël, environ 250 personnes ont été enlevées et 130 d’entre elles sont toujours otages à Gaza, dont 34 sont…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi