fbpx

Cameroun Actuel

Européennes: triomphe de Bardella, désaveu cinglant pour Macron

L’extrême droite de Jordan Bardella a remporté dimanche une victoire historique aux élections européennes, selon les premières estimations à 20h00. Le RN inflige une claque au camp d’Emmanuel Macron qui arrive juste devant la liste des socialistes.

Avec 31,5 à 32,4% des voix selon les instituts Ipsos et Ifop, le Rassemblement national réalise son meilleur score dans une élection nationale (hors second tour) et va contribuer de manière décisive à la montée en puissance du camp nationaliste et souverainiste au Parlement européen, principal enseignement du scrutin au niveau des Vingt-Sept.

La liste macroniste de Valérie Hayer, eurodéputée sortante peu connue du public, est reléguée très loin derrière avec moins de la moitié des voix, à 15,2%, annonçant une fin de quinquennat compliquée pour le président Macron. Il doit s’adresser aux Français dans la soirée, a annoncé l’Elysée avant même 20h00.

Elle n’est pas totalement assurée d’obtenir la deuxième place, talonnée par Raphaël Glucksmann (PS-Place publique) qui s’inscrit entre 14 et 14,3%, soit plus du double de son résultat de 2019.

Derrière, La France insoumise de Manon Aubry, dont plusieurs élus ont dénoncé des irrégularités tout au long de la journée, améliore son score par rapport aux précédentes européennes (8,3 à 8,7%), lors d’un scrutin qui va redistribuer les cartes à gauche en vue de la présidentielle de 2027.

Participation en hausse

Mené par François-Xavier Bellamy, le parti Les Républicains n’a pas réussi à faire mieux que 7 à 7,2%, devant la liste Reconquête de Marion Maréchal, tout juste au-dessus des 5% nécessaires pour envoyer des députés au Parlement européen.

Grande surprise de l’élection de 2019, la liste écologiste, menée cette année par Marie Toussaint, est annoncée par les instituts en nette baisse, elle aussi juste au-dessus de la barre fatidique des 5%.

Sur 38 listes, un record, seules cinq semblent donc déjà assurées d’avoir des eurodéputés.

Signe d’une campagne qui a suscité plus d’intérêt que prévu, l’affluence aux urnes a encore progressé par rapport à 2019, quand elle s’était déjà affichée en hausse à 50,12%.

Ce surcroît de participation n’a pas pesé sur le score du grandissime favori: à seulement 28 ans, Jordan Bardella confirme son ascension sur la scène nationale en binôme avec Marine Le Pen. Il augmente de près de dix points son score déjà haut de 2019…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi