Camerounactuel

Émile Parfait Simb : des jours sombres pour le promoteur de liyeplimal en RCA

On ne reste pas très longtemps dans l’illusion. Et cela n’a duré que quelques semaines en Centrafrique.

Le pays de Faustin Archange Touadera après fait miroiter à l’opinion internationale le fait de devenir le premier pays au monde à adopter la cryptomonnaie comme monnaie nationale se rétracte. Un projet qui séduisait déjà les criminels internationaux parmi lesquels le camerounais, Émile Parfait Simb aujourd’hui en fuite.

Ainsi l’une des résolutions prises lors des conseils d’administration de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) et de l’UMAC, tenues les 20 et 21 juillet 2022 à Douala, indique :

« Après avoir examiné les implications de la loi régissant la cryptomonnaie en République centrafricaine sur l’architecture réglementaire de la communauté en matière monétaire et financière, le conseil d’administration a accueilli favorablement l’expression par la République centrafricaine de son attachement à la monnaie unique et au respect des statuts de la Banque des Etats de l’Afrique centrale, des textes régissant l’Union monétaire et de ses engagements communautaires », peut-on un communiqué signé du président du conseil d’administration de la BEAC, Hervé Ndoba, par ailleurs ministre centrafricain des Finances et du Budget.

En français facile, la République Centrafricaine reste dans la zone CFA. Le rêve des criminels qui comptaient faire de la République centrafricaine un narco Etat prend progressivement fin. Nul doute que le cas d’Emile Parfait Simb sera sur la table des décideurs de la sous région dans les prochaines semaines.

Boris Bertolt

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien

Les plus lus

Lire aussi