fbpx

Cameroun Actuel

De 1992 à 2018 : l’apathie écrasante des électeurs ouvre la voie aux victoires du RDPC

Les appels aux Camerounais pour qu’ils participent activement aux élections présidentielles de 2025 s’intensifient, mais des inquiétudes subsistent quant à la participation électorale.

Historiquement, l’apathie écrasante des électeurs a contribué aux victoires du Mouvement démocratique du peuple camerounais (RDPC) du président Paul Biya. Lors de l’élection présidentielle de 2018, malgré 6 667 754 électeurs inscrits sur une population d’environ 25 millions d’habitants à l’époque, seuls 3 590 681 ont voté, laissant l’apathie des électeurs à 3 077 073. Cela représente près de 50 pour cent.

Le RDPC a obtenu plus de 2,5 millions de voix, tandis que l’opposition en a obtenu un peu plus de 500 000. L’apathie des électeurs a donné au RDPC une forte emprise sur le pouvoir, d’autant plus que les électeurs des régions anglophones touchées par le conflit ont été confrontés à des difficultés dans l’exercice de leur droit de vote, souvent pour des raisons de sécurité.

Cette tendance à l’apathie n’est pas nouvelle. Les élections précédentes ont vu un nombre important d’électeurs inscrits s’abstenir de voter. En 2011, par exemple, plus de 7,2 millions de personnes se sont inscrites, mais seulement près de 5 millions ont voté, ce qui laisse un chiffre d’apathie des électeurs de plus de 2,3 millions.

Si l’on examine la tendance depuis 1992, l’apathie des électeurs lors des élections présidentielles au Cameroun est en hausse. En 1992, 1 180 239 personnes se sont inscrites mais n’ont pas voté. Ce nombre a diminué lors des élections suivantes, mais a augmenté à nouveau en 2011 et a culminé en 2018 avec 3 077 073 électeurs absents.

La question qui se pose désormais est de savoir si les Camerounais apporteront des changements lors des prochaines élections. Vont-ils s’inscrire en grand nombre et voter ?

Le RDPC a toujours bénéficié d’un niveau élevé d’apathie des électeurs.

En 1992, Paul Biya l’a emporté avec un peu moins de 40 % des voix, légèrement devant le Front social-démocrate (SDF). Depuis lors, le RDPC a constamment remporté des victoires écrasantes lorsque l’apathie des électeurs est grande.

Alors que les préparatifs pour les élections de 2025 s’accélèrent, les Camerounais se mobilisent plus que jamais. Célébrités, personnalités politiques, chefs religieux et responsables civils ont tous appelé les Camerounais à s’inscrire et à voter massivement lors des élections de 2025, où le président Paul Biya pourrait briguer son sixième mandat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi