Camerounactuel

Criminalité pharmaceutique : des cartons de médicaments contrefaits saisis par la douane à Bandjoun

Ces derniers jours ont été très riches en saisie du côté de la douane camerounaise. A Bandjoun , ville du Koung-Khi située dans la région de l’Ouest au Cameroun, les agents de la Douane ont mis la main sur plusieurs cartons de médicaments de contrebande. 

Cette opération qui entre dans le cadre des contrôles à la détention et à la circulation des marchandises a eu lieu le 23 otobre dernier. La cargaison était dissimulée dans la soute d’un bus haut standing.

Les douaniers ont pu dénombrer au total 113 cartons contenant 337 000 comprimés de provenance douteuse. Sans le moindre papier.La cargaison illicite sera détruite par incinération par le comité de lutte contre les fraudes.

Une bonne partie de ce lot saisi était constituée  de médicaments contrefaits, mais  également périmés, ou encore issus de contrebandes, de vols et de détournements.

Parmi les produits saisis se trouvaient de faux antipaludéens, des antibiotiques ou des antiparasitaires sans principe actif ou encore de fausses pilules du lendemain.

Pour rappel, le commerce illicite, la fraude, la contrebande et la contrefaçon constituent un énorme manque à gagner pour l’économie nationale, avec des pertes estimées à près de 150 milliards de FCFA par an, d’après des chiffres publiés par le Groupement inter patronal du Cameroun (GICAM). Une situation qui met à mal l’économie camerounaise dans son ensemble, étant donné qu’aussi bien le trésor public que les entreprises sont délestées d’importantes ressources financières.

La profusion des produits issus de la contrebande et de la contrefaçon tels que les hydrocarbures, le ciment, les whiskys, les cigarettes, les produits cosmétiques, les médicaments, les bières et autres boissons, participe à tuer la production locale. Ces produits passent par les ports du Cameroun, les frontières nationales, et se fabriquent aussi à l’intérieur du pays sous forme de produits frelatés, contrefaits ou encore piratés.

Camer.be

 

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien

Les plus lus

Lire aussi