Camerounactuel

Chars Leopard 2 en cinq questions

Sous pression depuis des jours, l’Allemagne a fini par annoncer mercredi la livraison de chars lourds Leopard 2, réclamés avec insistance par l’Ukraine. Cinq questions pour comprendre l’importance de ces chars et les enjeux de cette livraison à l’Ukraine

L’insistance de l’Ukraine a payé. Le chancelier Olaf Scholz a annoncé mercredi 25 janvier devant le Parlement allemand, la livraison de chars lourds Leopard à l’Ukraine, qui les réclamait depuis des mois pour se défendre contre l’invasion russe. D’autres pays qui achetaient des chars Leopard 2 à l’Allemagne pour leurs forces armées attendaient également l’autorisation de Berlin pour les réexporter.

Pourquoi l’Allemagne a-t-elle hésité à livrer des chars Leopard 2 ?

La crainte d’une escalade militaire avec Moscou et sa réticence à faire assumer à l’Allemagne le leadership du camp occidental expliquent les hésitations du chancelier Olaf Scholz, selon les analystes.

Mercredi matin à Berlin, le ministre allemand de la Défense, Boris Pistorius, a également « expressément encouragé les pays partenaires qui ont des chars Leopard prêts à être déployés à entraîner les forces ukrainiennes sur ces chars ».

Jusqu’à présent, la Finlande et la Pologne se sont déclarées prêtes à le faire. Varsovie, qui veut créer une « coalition de pays soutenant l’Ukraine avec des chars Leopard 2 », annonce vouloir en envoyer 14 à Kyiv.

Selon la presse allemande, une poignée d’autres pays européens seraient également prêts à participer à cet effort.

Pourquoi cette version est-elle importante ?

Pour l’Ukraine, le soutien militaire et financier des alliés occidentaux est crucial. Selon les observateurs, les chars lourds Leopard 2 risquent d’avoir un impact significatif sur le champ de bataille pour les Ukrainiens face au rouleau compresseur des troupes russes qui regagnent un peu de terrain sur le front oriental de l’Ukraine.

Équipée de Leopard 2, « une armée peut percer les lignes ennemies et mettre fin à une longue guerre de tranchées », s’est vanté le patron de RheinMetall dans le quotidien « Bild ». « Avec le Leopard, les soldats peuvent avancer de plusieurs dizaines de kilomètres à la fois. »

Combien de temps pour arriver au front ?

Décider c’est bien, envoyer des chars rapidement c’est mieux… mais difficile. La question du transport de ces équipements sur le front ukrainien a été soulevée par les autorités américaines après la publication de plusieurs articles relatifs à un probable envoi d’une trentaine de chars lourds américains Abrams à Kyiv.

« Cela pourrait prendre des années », ont déclaré des responsables de l’administration américaine au New York Times, qui a préféré garder l’anonymat.

La livraison de tout équipement militaire par l’Occident à l’armée ukrainienne est un parcours du combattant entouré du plus…

Lire la suite de l’article sur nouvelles-dujour.com

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien

Les plus lus

Lire aussi