fbpx

Cameroun Actuel

Charles Poncet quitte le groupe UDC pour siéger en indépendant

Situé sur la partie franco-suisse du Rhône à l’extrémité du canton, le barrage de Chancy-Pougny fête ses cent ans. Les portes ouvertes, organisées samedi et dimanche à Avully (GE) pour l’occasion, affichent complet avec quelque 1200 personnes inscrites.

Cet anniversaire est l’occasion de rappeler le rôle majeur que cette centrale hydroélectrique franco-genevoise a joué dans le développement économique de la région. Aujourd’hui, elle fournit 9% de l’électricité consommée à Genève, une électricité renouvelable, ont souligné les Services industriels de Genève (SIG) jeudi dans un communiqué.

En 1924, le barrage de Chancy-Pougny est achevé après cinq ans de travaux colossaux sur le Rhône. D’une hauteur de 29 mètres, d’une longueur de 115 mètres, sa chute d’eau est de 11 mètres.

L’ouvrage avait été construit principalement pour fournir en électricité les usines métallurgiques du Creusot au sud de la Bourgogne et pour répondre aux besoins des Genevois. Au fil des ans, la demande s’est faite plus forte à Genève et a diminué côté français, notamment en raison de la construction du barrage de Génissiat en aval. Dès 1959, la plus grande partie de l’énergie du barrage est consommée à Genève.

Rénovations

L’ouvrage étant situé sur la frontière entre la France et la Suisse, l’accord des deux pays est nécessaire pour l’exploiter. Deux concessions sont signées en 1917 et 1918 pour une durée de 80 ans.

La Société des Forces Motrices de Chancy-Pougny (SFMCP), à l’origine de la construction du barrage, change d’actionnaires en 1992. Aujourd’hui, les SIG détiennent 72,23% du barrage, tandis que la Compagnie nationale du Rhône (CNR) est actionnaire à 27,76%.

Entre 2004 et 2014, quatre anciennes turbines sont remplacées par des modernes. La production électrique augmente, passant à 250 GWh/an, soit 9% de la consommation genevoise. Une seule turbine d’origine reste en place. Une passe à poissons est construite et un fonds d’amélioration écologique du Rhône créé.

Entre 2013 et 2024, un nombre important d’équipements ont été rénovés ou changés, parmi lesquels les grilles et les dégrilleurs. Les derniers travaux en cours ont pour objectif d’adapter le barrage de Chancy-Pougny aux nouvelles normes anti-sismiques et de rénover les vannes barrage. Ils seront terminés d’ici la fin 2024.

Cet article a été publié automatiquement. Source :…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi