Camerounactuel

CAN 2021 : le ministre Mouelle Kombi espère qu’Olembe pourra à nouveau organiser des matchs

Le ministère camerounais des Sports espère que le stade d’Olembe pourra à nouveau accueillir des matches de la Coupe d’Afrique des Nations après avoir déposé son rapport sur l’écrasement fatal de lundi à la Confédération africaine de football (Caf).

Huit supporters, dont un garçon de huit ans, ont perdu la vie à l’extérieur du stade lundi avant la victoire du Cameroun sur les Comores.

Le ministère a adopté une série de mesures, y compris une interdiction pour les enfants de moins de 11 ans d’assister à des jeux, qui, selon lui, renforceront la sécurité.

« Nous avons déposé le rapport vendredi et maintenant nous attendons », a déclaré Narcisse Mouelle Kombi à BBC Sport Africa.

La CAF a précédemment déclaré qu’elle n’envisagerait pas d’utiliser le stade Olembe de Yaoundé, destiné à accueillir une demi-finale et la finale elle-même, tant qu’elle n’aurait pas reçu le rapport.

La BBC a demandé à Caf d’avoir reçu le rapport mais n’a pas encore reçu de réponse.

Kombi a annoncé de nombreuses mesures supplémentaires vendredi soir, alors qu’il expliquait où il pensait que des erreurs avaient été commises et quelles améliorations pouvaient être apportées.

Ceux-ci inclus:

Points de contrôle de sécurité supplémentaires dans la zone du périmètre
Augmentation du nombre de policiers
Augmentation du nombre de points d’entrée
Interdiction aux enfants de moins de 11 ans d’assister à des matchs
Suspension de la distribution gratuite de billets aux supporters
Interdiction de vente de billets les jours de match
Mise à disposition d’un bracelet pour marquer test Covid négatif
Déplacer les tests Covid plus loin du stade
Demander au public d’arriver plus tôt pour les matchs
Augmentation de la vidéosurveillance au complexe Olembe

« Nous avons de bons espoirs [Olembe peut être utilisé à nouveau] étant donné que nous sommes allés au-delà de ce que la CAF exigeait de nous, nous sommes donc convaincus que le calendrier initial d’Olembe sera rétabli », a déclaré Kombi, qui dirige le comité d’organisation local. .

« On espère que [la demi-finale pourra se jouer à Olembe] mais dans tous les cas, la finale doit s’y jouer. »

En plus de la tragédie qui a eu lieu devant l’entrée principale sud d’Olembe, il y a eu des failles de sécurité au niveau des tourniquets eux-mêmes.

Celles-ci sont survenues après que les supporters – certains avec des billets, d’autres sans – se sont impatientés face à la lenteur des inscriptions.

Des séquences vidéo filmées par des fans montrent des scènes de multiples violations de la sécurité par des fans grimpant par-dessus les portes ou se précipitant à travers elles.

Le Cameroun a dépensé des centaines de millions de dollars en stades pour cette Coupe des Nations mais ses deux arènes phares – le stade Olembe et le stade Japoma de Douala – ont perdu des matchs lors des finales.

Alors que celui d’Olembe était le résultat de la catastrophe de lundi, la mauvaise surface du stade de Japoma signifie qu’un quart de finale et une demi-finale ont été éloignés.

Le stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé, qui a été construit pour accueillir la dernière Coupe des Nations du Cameroun en 1972, est intervenu pour accueillir ces deux derniers matchs.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles